Le tribunal administratif de Strasbourg a examiné le scrutin de la commune de Vahl-les-Faulquemont (Moselle) en raison d'un "selfisoloir" d'une habitante. Roger Cuche, battu, avait demandé l'annulation de l'élection dans cette commune de 246 habitants.
©Twitter @Le Figaro

"Les autoportraits au bulletin de vote" prix dans les isoloirs peuvent-ils faire annuler une élection ? Le tribunal administratif de Strasbourg s’est récemment posé la question, après la demande d’annulation du scrutin de la commune de Vahl-les-Faulquemont (Moselle) par le vaincu, Roger Cuche.

• Lire aussi : Municipales 2014 : toutes les candidatures insolites de ces élections

Le scrutin bientôt annulé ?

Deux jeunes électrices, filles du maire élu de cette commune de 246 habitants, ont en effet publié sur Facebook un "selfie" pris depuis l’isoloir avec son bulletin de vote dans la main. Elles ont ensuite posté les photos sur le réseau social, bien que le scrutin ne soit pas terminé.

Si le rapporteur public en charge du dossier, François-Xavier Pin, a rappelé que toute propagande électorale devait s’arrêter le vendredi précédant le vote à minuit, l’impact de ces "selfies" est selon lui "très marginal pour ne pas dire nul". En effet, seuls les amis des deux sœurs ont pu y avoir accès et les commentaires qui ont accompagné ces "posts" étaient "insignifiants", a expliqué le rapporteur aux Dernières Nouvelles d’Alsace.

Alors que l’examen d’une demande d’annulation est obligatoire pour les élections dont l’écart est inférieur à 5%, cette histoire repose la question de la place des réseaux sociaux dans les élections. A plus forte raison que le père des deux électrices a obtenu 6,7 points de plus que son adversaire avec la majorité absolue.

Le jugement a été mis en délibéré et devrait être rendu d’ici quelques semaines.

A voir sur ce thème : Municipales 2014, deux candidats s'insultent en pleine rue

Vidéo : Municipales 2014 : deux candidats s'insultent dans la rue

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.