L’homme qui a prêté son logement aux terroristes à Saint-Denis est loin d’être blanc comme neige. Il a notamment fréquenté des islamistes radicaux lors de son séjour en prison. 

Devenu célèbre suite à son interview par BFMtv le soir de l’assaut à Saint-Denis, celui qui a prêté, innocemment a-t-il dit, son logement à des terroristes est à ce jour la seule personne mise en examen dans l’enquête sur les attentats de Paris.

Loin d’être blanc comme neige, on apprenait il y a deux semaines que Jawad Bendaoud avait fait un petit séjour en prison pour avoir tué son meilleur ami. Ce jeudi, le Parisien nous en apprend un peu plus sur ses relations pour le moins suspectes.

En contact avec plusieurs détenus radicalisés

Le jeune homme, présenté à Saint-Denis comme un "caïd violent" au service de "marchands de sommeil", a été condamné à huit ans de prison en 2008 pour avoir poignardé celui qu’il disait être son meilleur ami avant d’être finalement libéré cinq ans plus tard. Durant son incarcération, Jawad Bendaoud a notamment fait la connaissance de Kaci Ouarab, arrêté en 2005 pour sa participation au groupe terroriste Ansar al-Fath dont le chef, Safé Bourada, est l’un des cerveaux des attentats en 1995.

Jawad Bendaoud était également en contact, à Val-de-Reuil et à la même époque, "avec deux autres prisonniers connus pour leurs penchants djihadistes : Mongi R. et Djaoued L., délinquants récidivistes condamnés, entre autres, pour des vols et des violences.", révèle Le Parisien.

A sa sortie de prison, il apparaît dans un groupe de soutien au terrorisme

A sa libération fin septembre 2013, le futur logeur de terroristes fait encore parler de lui lorsqu’il est repéré comme faisant partie d’un groupe sur Facebook faisant l’apologie du terrorisme. Avec lui dans le groupe, d’anciens membre de la prison de Val-de-Rueil.

Publicité
Cependant, "à ce stade, aucun élément ne permet de faire le lien entre ces fréquentations et les événements du 13 novembre mais des vérifications sont menées.", a confié au quotidien une source proche de l'enquête. "S'il a effectivement un profil de délinquant de cité, rien dans sa personnalité ne permet de le rattacher à une quelconque activité terroriste.", précise une source dans l’entourage de Jawad Bendaoud.

Vidéo sur le même thème : Jawad, le logeur des terroristes, dans un épisode d'Esprits Criminels ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité