Gérard Depardieu a été condamné ce mardi par la cour d'appel de Paris à 4000 euros d'amende et à une suspension du permis de conduire pendant six mois pour conduite en état d'ivresse. S'il doit effectivement s'acquitter de l'amende, l'acteur a trouvé une parade pour pouvoir continuer à rouler en France légalement. 
©AFPAFP

© AFP

Notre Gégé national (plus tant que ça, en fin de compte…) a encore fait des siennes ! Jugé le 8 avril par la cour d’appel de Paris pour conduite en état d'ivresse en novembre 2012, le comédien de 65 ans a écopé d’une amende 4000 euros et d’une suspension du permis de conduire de six mois. En réalité, le monstre du cinéma français a su exploiter un disfonctionnement administratif tout à fait légal pour échapper à cette seconde peine.

Le comédien continuera de rouler en France malgré la condamnation

En effet, Gérard Depardieu a d’abord été condamné le 21 juin 2013, en première instance, à 4000 euros et à une suspension du permis de conduire de six mois. L’acteur avait alors fait appel de cette décision. Absent du tribunal ce lundi lors de son procès en appel, Gérard Depardieu a fait annoncer par son avocat, Me Eric de Caumont, qu’il se désistait. La condamnation en première instance est donc devenue définitive. 

Une ruse tout à fait légale

Cependant, entre les deux jugements, le comédien a judicieusement procédé à un échange de son permis français contre un permis belge. Or, ce document administratif étranger ne peut pas être retiré par les autorités françaises. Ainsi, s’il a bien été condamné à payer 4000 euros d'amendes, ni l'administration, ni la justice française n’auront le pouvoir de lui interdire de rouler dans l’Hexagone. Attention tout le monde, serrez-vous, Gégé revient !

Vidéo sur le même thème : Gérard Depardieu, en scooter, aborde une actrice de charme dans la rue

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.