Le quatrième conseil d'orientation scientifique du projet EuropaCity s'est tenu le 27 mars. Voici l'occasion de faire le point sur ce projet pharaonique de construction d'une ville au nord de Paris.
illustration

Le quatrième conseil d’orientation scientifique du projet EuropaCity s’est réuni fin mars. La construction de la ville, planifiée par Auchan, devrait commencer en 2017. Historiens, sociologues, géographes, urbanistes, représentants de la population ou chefs d’entreprise sont venus échanger leurs points de vues devant un grand distributeur ouvert à toutes les initiatives.

Le projet du groupe Auchan est de construire une ville, d'ici 2021, au nord de Paris, près de la ville de Gonesse (Val-d’Oise). Par cette initiative, le troisième distributeur français voit grand et voit surtout nouveau. En effet, Christophe Dalstein, directeur général d’EuropaCity, a indiqué à Challenges que le projet est né "à partir du constat que la fréquentation des lieux de commerces traditionnels est devenue une corvée pour la majorité des visiteurs." La société qui a démocratisé les supermarchés il y a quarante ans prévoit ainsi de créer une ville à l'énergie verte et…sans supermarché !

Une ville sans supermarché

La construction devrait coûter plus de 2 milliards d’euros. EuropaCity devrait comprendre une piste de ski, un grand huit, un parc aquatique, des espaces d’exposition, des salles de spectacles, un cirque, 500 commerces, des hôtels, restaurants etc…La ville sera crée au nord de Paris, sur une surface à peu près équivalente au 3ème arrondissement de la capitale, soit 80 hectares. Selon les estimations, le site, une fois achevé, devrait recevoir 30 millions de visiteurs par an. Les détracteurs du projet rétorquent que cela est impossible, Disneyland recevant en moyenne 15 millions de visiteurs. Or ce dernier est, selon le parc, "la destination touristique la plus visitée d’Europe". Les critiques tiennent notamment au fait que ces terres sont parmi les plus fertiles de France

Un projet pharaonique

Il peut paraitre étonnant de voir une entreprise comme Auchan se lancer dans une affaire aussi démesurée et éloignée de son métier premier. En réalité, la société est déjà devenue un acteur majeur de l’immobilier via sa foncière Immochan qui en est charge d’EuropaCity.La dixième entreprise mondiale de distribution mise désormais sur le vert. Vu du ciel, la cité devrait d'ailleurs ressembler à un pétale. C’est le cabinet d’architecture danois Bjarke Ingels Group (BIG) qui est en charge de l’espace. La ville produira notamment sa propre énergie.

Un projet qui ne fait pas l'unanimité

Malgré l’aspect écologique mis en avant, l'entreprise s’est tout de même vue décerner un prix pinocchio, catégorie "green washing", par l’association Les amis de la terre. Ces derniers rappellent que, "chaque année, 20 000 hectares de terres agricoles disparaissent en France", soit plus de la surface moyenne d’un département tous les sept ans.

Vidéo sur le même thème : Auchan, supression de 300 postes

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface