Acheter des produits en ligne à bas prix, c'est ce que plusieurs sites d'e-commerce proposent. Ces "bons plans", sont pourtant susceptibles d'être trompeurs, bien que légaux. Explications.

Une pratique légale créée la polémique. Produits de marque, accessoires de qualité, vêtements à bas prix ... De multiples annonces fleurissent sans cesse sur la toile. Et en dehors de la diffusion de ces publicités sur les réseaux sociaux tels qu'Instagram ou encore Facebook, les sites d'e-commerce utilisent de plus en plus d'influenceurs afin de vendre leurs articles. Pourtant, ces "bons plans" cachent souvent de mauvaises surprises

Vous pouvez en effet être victimes du dropshipping. Le procédé est plutôt simple : des entrepreneurs revendent des produits qu'ils se sont procurés via des grossistes chinois (Alieexpress.com, Alibaba  ou encore  Wish), 5 à 6 fois plus cher !  

C'est ainsi qu'ils parviennent à s'assurer un bénéfice important, d'autant plus qu'il ne gère ni les stocks ni la livraison, indique 20 minutes. Leur rôle est tout simplement de transmettre la commande au fournisseur, qui lui, enverra l'article au client. Ils n'ont plus qu'à empocher la somme. Le consommateeur n'est évidemment au courant de rien, car la marque du grossiste n'apparaît pas au moment de la commande. 

Le dropshipping, un procédé qui trompe le client 

Sur la toile, le dropshipping utilise la naïveté des utilisateurs. En effet, la plupart de ces annonces induisent en erreur les clients. Ceux-ci pensent faire une bonne affaire en achetant un article à 15 euros au lieu de 75 euros, alors qu'en réalité, le produit ne vaut qu'un euro chez le grossiste. La qualité n'est d'ailleurs pas au rendez-vous. 

Si l'internaute remarque la duperie, il n'est pas pour autant protégé. En cas de problème avec l'objet reçu, les délais légaux de rétractation de quatorze jours ne sont pas toujours respectés. Pour finir, ces sites peuvent fermer aussi vite qu'ils ont ouverts, laissant la commande de la personne "en plan", ajoute le le quotidien. 

Pour éviter de vous faire  berner, procédez à une comparaison lorsqu'un produit vous intéresse. Une astuce : copiez/collez pour cela ses références dans votre moteur de recherche afin de voir sur quels autres sites il est vendu. Vous pouvez également vérifier la source de la photo en passant par une recherche inversée de l’image avec par exemple, Google Reverse Photo.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.