L'ancienne vedette du JT du week-end de TF1, licenciée en septembre, a décidé de porter l'affaire devant la justice. Et elle réclame des dommages et intérêts. 

Claire Chazal vient de saisir le conseil des Prud'hommes de Paris à la suite de son licenciement en septembre dernier, selon le magazine L'Express, samedi. Une information par la suite confirmée à l'AFP par un porte-parole de la chaîne. 

Un premier rendez-vous avec le bureau de conciliation des Prud'hommes aura ainsi lieu le 5 juillet prochain. Et la journaliste réclame des dommages et intérêts. "Est-ce sur la violence de son éviction avec un éventuel caractère vexatoire ? Les motifs ne sont pour l'instant pas connus. L'icône de TF1 avait en effet débarquée sans ménagement du poste qu'elle occupait depuis 1991", rappelle L'Express

Déjà de belles indemnités lors de son départ 

Publicité
Le montant demandé serait d'un million d'euros, selon les informations du magazine. Une somme qui s'ajouterait déjà aux indemnités conséquentes touchées après son départ de TF1. Celles-ci seraient d'un million d'euros également, selon une information de Thierry Moreau dans l'émission Touche pas à mon poste, en septembre dernier. 

Après 24 ans sur la première chaîne de France, Claire Chazal anime désormais le magazine culturel "Entrée Libre", diffusé sur France 5.

En vidéo sur le même thème - TF1 : Claire Chazal négocie ses indemnités de départ 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité