Un couple a été arrêté ce lundi à Tergnier (Aisne) après avoir posté une photo de leur nourrisson battu sur Facebook. Alertée par un internaute, la police a placé les parents en garde à vue.

Soupçonné d’avoir frappé leur bébé avant de poster une photo sur Facebook, un couple a été arrêté puis mis en examen ce lundi à Tagnier, dans l’Aisne. Le père a reconnu les faits et a expliqué qu’il battait le nourrisson le soir parce qu’il ne supportait pas ses cris.

C’est sur la page Facebook du couple qu’une personne proche des parents a vu une photo du nouveau-né qui lui paraissait "anormale", a expliqué une source proche de l’enquête à l’AFP. Cette connaissance des parents a alors appelé la police pour faire part de ses inquiétudes. Les policiers ont vérifié par eux-mêmes l'image sur le réseau social et ont décidé de convoquer la mère.

Il frappait le bébé pour le faire taire

Lorsque la jeune femme est arrivée au commissariat avec son enfant, celui-ci semblait encore plus mal en point que sur la photo. Le père a ensuite également été convoqué dans la soirée. Il a alors expliqué qu’il secouait et frappait son bébé le soir parce que les cris l’insupportaient. Quant à l'image sur son compte Facebook, il aurait expliqué l’avoir "diffusée pour s'amuser", indique la même source proche du dossier.

Publicité
Âgé d’à peine un mois, le bébé a été hospitalisé à Laon où deux hémorragies intra-crâniennes ont été révélées par scanner. Dans un état grave, l’enfant avait ensuite été conduit à l’hôpital d’Amiens. Si son pronostic vital n’est plus engagé, il pourrait néanmoins garder des séquelles.

Les parents, âgés d’une vingtaine d’années, doivent être présentés devant le juge d’instruction ce mercredi.

> Vidéo sur le même thème : un bébé sauvé du ventre de sa mère tuée à Gaza

 

 

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité