Ce vendredi 22 juin, un homme âgé d'une trentaine d'années a écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis dans le cadre de l'affaire Maëlys. Voici pourquoi. 
AFP

Affaire Maëlys : un autre individu mis en cause ?

Tel que le relate RTL, un trentenaire vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Sarreguemines (Moselle). Ce qu'on lui reproche ? Avoir manifesté son admiration envers Nordahl Lelandais, le meurtrier présumé de la petite Maëlys et d'Arthur Noyer. A cette peine d'emprisonnement, est assorti un sursis avec une mise à l'épreuve pendant deux ans, poursuit RTL. Laquelle mise à l'épreuve implique pour l'homme en question de rechercher un emploi ou une formation, d'indemniser les victimes et d'accomplir un stage de citoyenneté, a tenu à souligner Jean-Luc Jaeg, le procureur de la République de Sarreguemines.

A lire aussi : Affaire Maëlys : cette confidence glaciale d’un ami de Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : non à l'"apologie publique de crime"

De fait, le trentenaire est, en effet, poursuivi pour "apologie publique de crime". Il avait, en effet, qualifié sur un réseau social Nordahl Lelandais de "grand homme" qui doit être "admiré et respecté". A ce titre, lors de l'audience tenue en mai dernier, les magistrats avaient requis une peine de 10 mois d'emprisonnement dont six avec sursis.

Mais l'homme avait, par la suite, tenu à justifier sa posture et réfuté toutes mauvaises intentions. Il avait expliqué avoir tenu ces propos afin, dit-il, de réagir à une discussion sur un forum. Rappelons que Nordhal Lelandais a été mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys l'été dernier en Isère ainsi que pour l'assassinat d'un jeune militaire, Arthur Noyer, en avril 2017.

En vidéo - Lelandais, nouveaux aveux

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !