Après les aveux de Nordahl Lelandais, les témoignages et déclarations de ses proches prennent une autre dimension, notamment la confidence d’un ami sur le lieu de découverte du corps de la fillette.

Le squelette de Maëlys de Araujo, tuée dans la nuit du 26 au 27 août par Nordahl Lelandais, a été retrouvé dans sa quasi-totalité. Les recherches menées dans les gorges de Chailles, à proximité du village de Saint-Franc, depuis mercredi ont effet pris fin jeudi après-midi comme l’ont annoncé les autorités. Elles ont été rendues difficiles par la neige mais aussi par la géographie du lieu très escarpé. 

Cet endroit où Nordahl Lelandais est allé cacher le cadavre la nuit du meurtre ne lui était pour autant pas inconnu. Comme le rappelle Le Monde, en 2009, alors qu’il va pêcher sur le Guiers, dans les gorges de Chailles avec son ami David, les deux hommes tombent sur le squelette d’un homme. Ce dernier était porté disparu depuis quatre ans. La découverte marque les deux pêcheurs…

"Un endroit idéal"

Au début de l’enquête sur la disparition de Maëlys, au mois de septembre, les investigateurs se penchent sur l’entourage de Nordahl Lelandais, ils en viennent alors à interroger David. Ce dernier serait alors revenu sur cette journée de 2009 et aurait raconté : "Le jour où on a trouvé les ossements, Nordahl a dit que, si quelqu’un voulait faire disparaître un corps, c’était l’endroit idéal."

Publicité
Mercredi, Nordahl Lelandais a refusé d’en dire plus sur les circonstances de la mort de la fillette, assurant l’avoir tué "involontairement". Il a expliqué qu’il ne parlerait qu’une fois le corps retrouvé. Mis en examen pour meurtre il risque la réclusion çà perpétuité.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité