Marcel Amphoux, un millionnaire ermite, décédé le 28 novembre 2012, a légué la totalité de ses biens à ses locataires. Sa veuve, Sandrine Devillard, conteste la décision de la justice concernant le testament et fait appel.

Sandrine Devillard, la veuve de Marcel Amphoux, un ermite milliardaire de 67 ans, fait appel à la justice pour contester le testament légué par son époux, tragiquement décédé dans un accident de voiture en 2013. L’homme possédait plusieurs propriétés dans la station de ski de Serre-Chevalier, dans les Hautes-Alpes. Dans le texte manuscrit, celui-ci lègue la totalité de ses biens à ses locataires ainsi qu’à "une autre personne". Toutefois, cette personne n’est pas son épouse, et celui-ci a d’ailleurs précisé dans son testament qu’il ne souhaitait rien lui transmettre.

La justice estime en 2016, qu’il n’y a aucune escroquerie et que le testament est bien de Marcel Amphoux. Toutefois, Sandrine Devillard conteste et assure que son époux a été influencé.  Le ministère a requis un non-lieu en premier instance, une décision que la chambre de l’instruction de Grenoble devra confirmer ou non aujourd'hui, indique le Daupine.

Un mariage qui ne faisait pas l'unanimité

Déjà, le 7 septembre 2011, le couple faisait jaser dans la commune de Puy-Saint-Pierre. Et pour cause, la jeune femme, blonde et coquette, se décrit comme une vraie parisienne tandis que son époux, a lui un physique plus disgracieux. Le jour de leur mariage, les critiques des habitants pleuvent sur la supposée vénalité de la mariée : "Ne signe pas Marcel. Tu es en train de te faire arnaquer. Elle va te trahir". "J'ai dû m'y reprendre à deux fois car je ne parvenais pas à entendre le traditionnel 'oui' tellement il y avait du bruit", a déclaré le maire de la commune.

Le jour des noces, l’époux en question aurait confié à plusieurs convives, selon le Dauphine : "Je ne voulais pas me marier. Mais je n'ai pas eu le choix. Ils sont venus me chercher". Mais de qui parlait l’ermite ? C’est la question à laquelle les convives cherchent encore une réponse.

Sandrine Devillard a de son côté confié au Dauphiné en 2012, que même si elle ne vivait pas avec son mari, elle lui rendait souvent visite. Une histoire qui a d’ailleurs fait l’objet d’un reportage dans l’émission 66 minutes, sur M6.

¨Pour contrer les médisances et faire taire les rumeurs, Sandrine Devillard, comme le révèle Le Figaroa même enregistré une chanson, intitulée "L’appel du soleil ".

La thèse de l’accident a été confirmée

Publicité
Après le décès de Marcel Amphoux, le 28 novembre 2012, la thèse de l’accident a été confirmée. L’homme a perdu la vie dans un accident de voiture alors qu’il était passager. Le véhicule a terminé sa trajectoire dans un ravin. De nombreux messages ont été affichés sur la maison de l’homme, notamment un, qui a marqué les esprits : "Si tu ne t'étais pas marié, tu serais encore assis sur ton tracteur". Lors des obsèques, la veuve a été accusée de faire du "cinéma", selon plusieurs témoins. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Héritage

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité