Fonctionnaires, cadres… La réforme des retraites pourrait faire de nombreux perdants. Pire ! Plus le temps passe, plus leur nombre semble croître. Une récente étude pointe désormais du doigt les risques qui existent pour les salariés du privé ayant fait une belle carrière.
IllustrationIstock

Réforme des retraites : vaut-il mieux avoir fait une mauvaise carrière ?

"Ce système va créer une redistribution des carrières dynamiques vers les carrières déclinantes", assène dans son étude Vincent Touzé, économiste. Avec d’autres chercheurs issus de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), il est revenu sur le récent rapport relatif à la réforme des retraites et rendu par Jean-Paul Delevoye. Selon lui, le système que l’exécutif entend mettre en place pourrait s’avérer très préjudiciable pour certains salariés du privé : celles et ceux dont le parcours professionnel est dit "ascendant". Concrètement, il s’agit des employé(e)s ayant bénéficié d’une augmentation de salaire constante et dans la moyenne (+ 1,4% par an) ou supérieure (+ 1,9% par an). Ce sont ces individus qui, selon le rapport de l’OFCE, pourraient perdre beaucoup au détriment des autres, passée la réforme, rapporte Capital.

Est-ce à dire qu’il vaut mieux avoir faire une mauvaise carrière ? Dans le détail, un actif ayant perçu 18 ans durant un salaire égal à 600 fois le smic horaire brut - "soit le nombre minimum pour valider une année complète" pour la retraite, précise l’étude - pourrait perdre jusqu’à 15 points par rapport au régime universel actuel. Sous réserve, bien sûr, que pendant ses 25 meilleures années ses émoluments correspondent à un des paliers de la Sécurité sociale.

En pratique, les carrières jugées les plus dynamiques pourraient donc être sacrifiées pour permettre de soutenir davantage les Françaises et les Français dont le parcours professionnel n’a pas été aussi profitable. Un actif qui n’a jamais atteint le plafond mais a toujours stagné aux alentours de 90% bénéficierait donc davantage de la mesure que celui ou celle qui, partant de 80% du palier, atteint finalement les 100% en fin d’activité.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.