Retraite : qui sont les gagnants de la réforme ?
La réforme des retraites annoncée lundi 27 août ne désavantage pas tout le monde. Planet.fr vous dresse la liste de ceux à qui elle va profiter.
Sommaire

Les mères de famille

Jusqu'à présent, seuls deux trimestres pris au titre de congé maternité étaient considérés comme cotisés. Avec cette nouvelle réforme qui doit permettre de réduire les inégalités entre hommes et femmes, tous les trimestres pris dans le cadre d'un congé maternités seront cotisés. 

Par ailleurs, la prime aux familles nombreuses a été repensée pour  bénéficier davantage aux femmes. A partir de 2020, la prime sera attribuée uniquement aux femmes, dès le premier enfant et ne sera plus calculée sur le salaire, mais sous forme de forfait par enfant, afin de réduire les inégalités.  

Jusqu'à présent, la prime était calculée sur le salaire et avantageait les hommes puisque ces derniers ont un salaire plus élevé que les femmes. La pension des femmes était donc inférieure de 42%.   

Les personnes travaillant à temps partiel

Jusqu'à présent, il faut 200 heures rémunérées au smic pour valider un trimestre. En 2014, le seuil sera abaissé à 150 heures, de plus, les heures cotisées seront reportables d'une année à l'autre. Ce qui sera profitable aux salariés travaillant à temps-partiel. 

Cette disposition sera valable uniquement si vous touchez moins d'une fois et demie le smic afin d'éviter le risque que certains "puissent valider quatre trimestres en moins de deux mois et demi d'activité". 

Les salariés ayant un métier pénible

Les métiers exposés aux facteurs de pénibilité regroupent  le travail de nuit, les agents chimiques dangereux, exposition au bruit, ou plus généralement, ceux qui peuvent raccourcir l'espérance de vie comme par exemple certains ouvriers, ou les infirmières de nuit.  

La réforme des retraites veut prendre en compte la pénibilité au travail en mettant en place un système de points. 

A partir de 2015, les salariés exerçant un métier pénible détiendront un compte personnel de prévention à la pénibilité qu'ils rempliront avec  points gagné au long de leur carrière. Chaque trimestre cotisé avec un métier pénible équivaut à un point. 10 points donnent droit à un trimestre au choix : de retraite, de temps partiel mieux payé en fin de carrière, ou de formation. 

Attention, les 20 premiers points devront obligatoirement servir pour une formation et l'on ne peut collecter plus de 100 points. Ce qui laisse un maximum de 8 trimestres de retraites à gagner grâce à ce dispositif, qui devrait être financé par les entreprises. 

Les stagiaires et les apprentis

Jusqu'à présent, les apprentis ne pouvaient valider les trimestres durant lesquels ils étaient en apprentissage. 

 Les périodes consacrées à l'apprentissage et à la formation professionnelle seront mieux prises en compte avec la nouvelle réforme qui permet de valider tout trimestre travaillé, quel que soit le salaire.

Les jeunes diplômés

Actuellement, il est possible pour les jeunes diplômés de racheter jusqu'à 12 trimestres de leurs années d'études, à un prix variable, fixé en fonction de  fonction de son  âge et du niveau de ses revenus. 

Avec la nouvelle réforme des retraites prévoit un tarif préférentiel pour le rachat des trimestres d'études. Entre cinq et dix ans après la fin de leurs études, une aide de 1000 euros par trimestre sera apportée aux jeunes souhaitant racheter leurs trimestres dans la limite de 4 trimestres maximum. Cela permettrait d'économiser jusqu'à 4000 euros pour le rachat de ses trimestres.