Revalorisation en vue ? En novembre prochain, les pensions complémentaires des ex-salariés du privé pourraient augmenter. Les retraités devraient être un peu plus gâtés que l'année passée.
IllustrationIstock

1%, voire même un peu plus. En novembre prochain, la réévaluation des pensions complémentaires devrait être supérieure à celle de l’an dernier (0,6%). Ce chiffre a été dévoilé ce jeudi 27 juin, lors de la présentation des résultats de l’Agirc-Arrco, rapporte Capital.

Il respecte l’accord national interprofessionnel signé le 10 mai dernier par la majorité des partenaires sociaux consistant à revaloriser les complémentaires sur l’inflation. Et ce, jusqu’en 2022.

“Nous nous basons pour déterminer ce niveau sur les chiffres d’inflation publiés le 20 juin dernier par l’Insee dans le cadre de sa note de conjoncture”, a indiqué Jean-Claude Barboul, président de l’Agirc-Arrco.

Rappelons que ce calcul est obtenu par l’indice des prix à la consommation en moyenne annuelle, hors tabac :  soit 1%.

Retraite complémentaire : une légère marge de manœuvre

Selon l’accord, un coup de pouce supplémentaire peut aussi être accordé. Les ex-salariés du secteur privé peuvent en effet bénéficier jusqu’à 0,2% de revalorisation en plus. Les partenaires sociaux pourront ainsi décider en octobre prochain, d’accroître les pensions de 1% à 1,2%.

Toutefois, si l’Insee annonce en décembre prochain une inflation supérieure à celle prévue ce mois de juin, les chiffres pourront alors être revus : “Dans ce cas, nous ne procédons pas à des revalorisations intermédiaires en cours d’année, énonce François-Xavier Selleret, directeur général de l’Agirc-Arrco.

Et d’ajouter :  ”La correction se ferait alors sur la revalorisation programmée en novembre 2020.”

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.