Certains retraités devraient bientôt voir le montant de leur pension revalorisé. Une excellente nouvelle, à n'en point douter, mais qui soulève également certaines questions ; particulièrement au regard de la "mère" des réformes souhaitée par Emmanuel Macron. Le président aurait-il ses petits chouchous ?
Pensions de retraites : au final, qui seront les grands gagnants du quinquennat Macron ?Istock

Excellente nouvelle pour les exploitants agricoles ! Le niveau minimum de la pension de retraite qu'ils sont supposés percevoir va grimper de 75% à 85% du Smic, indique Capital. Mieux encore ! Cette évolution, par effet de domino, pourrait en amener d'autres du même ordre, pour diverses catégories de la population active assez mise à mal en la matière. Ainsi, nos confrères s'attendent notamment à un bouleversement comparable des mécanismes de rémunération des indépendants, une fois survenue la cessation d'activité. En tout et pour tout, trois propositions de lois ont en effet été déposées à l'Assemblée nationale ou au Sénat, afin d'améliorer les conditions de retraite de nombreux français. Le député communiste André Chassaigne, à l'origine de l'un d'entre elles, n'hésite pas à parler "d'appel d'air". 

Il n'est d'ailleurs pas le seul à lutter pour une meilleure retraite des travailleurs précaires, note encore Capital. C'est aussi le cas de la député LREM Jacqueline Dubois et de la sénatrice centriste Nadia Sollogoub, par exemple.

Pensions revalorisées pour les exploitants agricoles : vers le retour des réformes en faveur des retraités ?

Pour autant, ainsi que Planet l'a d'ores et déjà expliqué en long, en large et en travers, un nombre considérable de retraités vont aussi devoir s'habituer à la baisse de leur niveau de vie, au moins comparé à celui des actifs. Dès lors, faut-il voir une inflexion de cette tendance plusieurs fois évoquée dans nos colonnes ? Pas nécessairement. En pratique, ainsi que le soulignait le Conseil d'orientation des retraites (COR) dans son dernier rapport annuel publié le 26 novembre 2020, la réduction progressive du pouvoir d'achat des retraités survient afin d'équilibrer plusieurs décennies de réformes en leur faveur. 

Concrètement, cela ne signifie pas que les pensions vont mécaniquement se réduire : elles progresseront simplement moins vite. Du fait de l'inflation et selon les années, cela pourrait s'avérer financièrement pour nos aînés. Ainsi, estime le Cor, leur niveau de vie proportionnel à celui des actifs devrait chuter de 104% aujourd'hui à la fourchette 75-83% en 2070. Mais une question demeure forcément : de quels retraités parle-t-on ?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.