Vincent Peillon doit plusieurs milliers d'euros à son parti, révèle le Canard Enchaîné. Une dette qui fait tache, une semaine après l'annonce de sa candidature à la présidentielle. 
AFP

Le Canard Enchaîné fait ce mercredi des révélations sur la situation de Vincent Peillon au sein du PS. Selon ses informations, l’ancien ministre de l’Education nationale est loin d’être à jour dans ses cotisations. En tout, il devrait 19 500 euros. Une coquette somme qui correspond à la participation que chaque parlementaire doit au parti et ce, au prorata de ses indemnités. Les révélations de l’hebdomadaire satirique font d’autant plus tache que Vincent Peillon a annoncé le weekend dernier qu’il était candidat à la présidentielle de 2017.

Le PS l’a démissionné d’office

Le Canard Enchaîné explique qu’en tant que député européen, Vincent Peillon n’aurait payé aucune des cotisations qu’il devait et ce, depuis son élection il y a deux ans. En conséquence, le Parti socialiste a décidé de le démissionner d’office. Le candidat pourra bien évidemment être réintégré aussitôt qu’il aura réglé sa dette. Celui-ci devra toutefois se dépêcher car la date limite des dépôts de candidature pour la primaire de la gauche a été fixée au 15 décembre, soit ce jeudi !

A lire aussi –Vincent Peillon : qui est sa femme, Nathalie Bensahel ?

"S’il y a des cotisations à mettre à jour, le les mettrai à jour avant le dépôt des candidatures, comme cela se fait toujours", a réagi Vincent Peillon mardi soir. Rappelant qu’il était au PS depuis " vingt ans", il a ensuite promis que cette question serait "réglée dans les 24 heures".

En vidéo - Portrait de Vincent Peillon 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Tour de France 2019 : un coureur met une fessée à un spectateur !