Si l'on retient surtout la victoire de Benoît Hamon au premier tour de la primaire, de nombreux dysfonctionnements dans les urnes ne sont pas passés inaperçus. 

Une commune oubliée

Comme le révèle La Voix du nord, les 800 habitants de Saint-Augustin, une petite commune située dans le Pas-de-Calais, ont été laissés de côté par l’organisation de la primaire de la gauche.

Il s’avérait impossible, pour les électeurs, de trouver le nom du village dans les listes de bureaux de vote aux alentours.

A lire aussi -Benoît Hamon et Manuel Valls : ce qui différencie leurs programmes

"Il y a eu un bug lors du regroupement national des bureaux de vote", regrette le PS départemental, contacté par Franceinfo. "Les électeurs de cette commune ne sont pas sur les listes prévues, peut-être en raison de la récente fusion des communes de Rebecques et Clarques, qui ont donné Saint-Augustin" en mai 2016.

Finalement, une solution a été trouvée au dernier moment. Les électeurs de Saint-Augustin avaient rendez-vous aux urnes à 18 kilomètres de leur commune, à l’école publique de Diderot de Saint-Omer.  

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.