Alors que de nombreuses personnalités de gauche réclament sa démission suite à la mort de Rémi Fraisse, Bernard Cazeneuve est soutenu par des cadres de l'UMP.
© AFPAFP

La tension monte autour du chantier du barrage de Sivens, surtout depuis la mort de Rémi Fraisse. En réaction à ce drame, Bernard Cazeneuve est devenu la cible privilégiée des cadres EELV et Front de Gauche qui ne cessent depuis de demander sa démission. Une démission encore réclamée dimanche par Eva Joly sur le plateau du "Supplément" de Canal+.

Lire aussi : La lutte contre le barrage de Sivens en cinq chiffres

Alors attaqué sur sa gauche, le ministre de l’Intérieur peut alors compter sur des soutiens venant… de la droite. En effet, sur le plateau de I>Télé ce lundi 3 novembre, Henri Guaino est monté au créneau pour défendre Bernard Cazeneuve en sa qualité de premier flic de France. "Ce n’est pas le ministre de l’Intérieur qui a tué ce jeune homme. C’est un accident qui peut toujours arrivé quand on déclenche la violence, une telle violence".

Un soutien qui entre en écho avec celui exprimé par Claude Guéant ce lundi au micro de France Inter. Estimant que son successeur à la place de Beauvau gère cette crise "avec professionnalisme", Claude Guéant a indiqué que le drame survenu en marge des manifestations à Sinvens n'engage pas "la responsabilité du ministre de l’Intérieur".

"Ce ne sont pas les gendarmes qui ont agressé les manifestants, mais les manifestants qui ont attaqué le gendarmes" a-t-il également déclaré.  

 Vidéo sur le même thème - Sivens : le barrage qui divise 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !