Lundi matin sur I-Télé, en répondant à une proposition d’un député de son bord politique, l’ancien garde des Sceaux a eu une réponse corrosive.

Une fois de plus, Rachida Dati montre qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche quand il est question de dire son point de vue, même quand il s’agit de contredire un membre de son parti.

Cette fois-ci, c’est au tour du député (LR) de l’Oise, Edouard Courtial, d’être dans le viseur de l’ancien garde des Sceaux. En cause, une interview du Parisien parue lundi dans laquelle le député propose de faire signer aux bénéficiaires de l’aide sociale une charte de réengagement aux valeurs de la République telles que l’égalité hommes/femmes, et la laïcité.

"En clair, faut pas adhérer aux valeurs de Daech…"

Il n’en fallait pas plus pour interpeller Rachida Dati sur la pertinence d’une telle proposition. "En clair, faut pas adhérer aux valeurs de Daech pour bénéficier de la prestation sociale", a-t-elle raillé le jour même sur I-Télé.

Publicité
Et le maire du VIIe arrondissement de regretter que son parti fasse de la surenchère sur les questions d’islam et d’immigration. "Moi, je n'ai pas eu d'engagement politique pour encore plus diviser les Français et les stigmatiser. Puisque cela concerne aussi les allocations pour les personnes âgées ! Vous voyez, vous ? Toc, toc...alors voilà votre aide sociale pour payer votre chauffage ou finir vos fins de mois, mais signez avant, que vous respectiez bien l'égalité hommes-femmes et la laïcité. Il faut arrêter d'être et ridicule et de fracturer les Français."

Vidéo sur le même thème : Rachida Dati dénonce "l'arrogance" et la "défiance" de Christiane Taubira 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité