Dans un texte publié dans l’Humanité, Jean-Luc Mélenchon répond aux critiques de Cécile Duflot précédemment publiées dans une tribune de Libération, dénonçant "une faute". 

Jean-Luc Mélenchon a répliqué aux critiques de Cécile Duflot en publiant un texte dans le quotidien l’Humanité. "Qu’ai-je fait pour mériter cette vilenie de ta part ? (…) Finalement tes critiques ne s’adressent ni à mon livre ni à moi, mais à ma caricature que répètent avec lourdeur les griots du système (…) Toi-même n’as-tu jamais eu à souffrir de tels rabâchages ?", s’interroge-t-il, s’étonnant également du "ton si agressif" employé par l’ancienne ministre du logement.

Dans une tribune publiée le 19 mai dans Libération, Cécile Duflot avait critiqué les propos de Jean-Luc Mélenchon tenu dans son livre Le Hareng de Bismarck. Elle avait alors parlé du "nationalisme étroit" du député européen, lui lançant "ton Hareng, Jean-Luc, me reste en travers de la gorge".

"C’est une faute"

Le député européen attaque à son tour Cécile Duflot lui reprochant d’annihiler toute possibilité de coalition à gauche : "Nous étions d’accord pour dire qu’il fallait imaginer un nouveau mouvement citoyen (…) mais tu as changé d’avis sans crier gare et en ouvrant le feu (…) Tu préfères les listes solidaires de ton parti. C’est une faute", fustige-t-il.

Publicité
La rupture entre les deux responsables politiques semble consommée, "je n’exige pas de toi que tu aimes notre patrie républicaine à ma façon (…) De ton côté, ne me demande pas de te ressembler pour nous rassembler", à lâché Jean-Luc Mélenchon. 

Vidéo sur le même thème :Jean-Luc Mélenchon : "La réforme du collège va considérablement augmenter les inégalités" 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité