Selon une enquête d'Europe 1, une augmentation des adhésions s'observerait du côté l'UMP. Le retour annoncé de l'ancien président permettrait d'expliquer ce phénomène.

C’est une enquête d’Europe 1 qui l’indique. Les adhérents à l’UMP seraient plus nombreux malgré les affaires (Bygmalion, règlements de compte, mise en examen de Sarkozy…) qu’à la même période l’an passé.

Sur ce point, les nouvelles sont même "excellentes" pour le parti d'opposition selon la radio généraliste qui fait part de certaines "inquiétudes" éprouvées du côté de la rue Vaugirard dès juin 2013.  L’invalidation des comptes de campagne et la guerre Fillon/Copé entretenaient ces craintes réapparues à l’aune de l’affaire Bygmalion et des révélations en cascade qui en ont découlées.  

>> Lire aussi : Si vous n’avez rien suivi : 5 points pour comprendre l’affaire Bygmalion

Un effet Sarkozy ?

Selon un cadre du parti interrogé par Europe 1, se percevrait dans les fédérations une "vraie dynamique liée à ce qui touche Nicolas Sarkozy". Ce sarkoptimisme se confirme du côté d’un jeune militant cité par la radio qui voit dans son adhésion une façon de "défendre" l’ancien chef de l’Etat dans la tempête qu’il traverse actuellement.

Un effet Sarkozy qui se perçoit également chez les sympathisants UMP. Selon un sondage Ifop pourAtlantico, 60% des sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy soit le candidat du parti en 2017. L’annonce de son retour serait sonc l’élément fédérateur autour de sa personne. Ainsi, l’UMP compte aujourd’hui 160.000 adhérents, soit 38.000 de plus que l’an dernier.

Les adhésions "forcées" du Sarkothon

Comme le révélait Le Pointau début du mois, de nouveaux adhérents ont été enregistrés à l’insu de leur plein gré. À l’occasion du Sarkothon, près de 45.000 donateurs ont été considérés comme adhérents et ont, à ce titre, reçus une carte dans leur boîte aux lettre.

Publicité
Parmi eux, 12.000 avaient protesté et ont ensuite été rayé de la liste du parti. Dès lors, sur les 38.000 nouveaux adhérents relevés par Europe1 entre 2013 et 2014, 33.000 sont de facto issus de l’inscription via le Sarkothon si l'on en croit Le Point. De quoi peut-être relativiser sur un processus d’adhésion massif lié au retour de Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème : Jérôme Lavrilleux au bord des larmes face à Ruth Elkrief

En imagesCe que représente la dette de l'UMP

113.914 synthétiseurs Yamaha modèle PSR-S650

  Avec la somme de 74.5 millions d'euros, on peut en faire des choses. Ramenée à "l'échelle synthétiseur" parfaitement maîtrisée par Jean-François Copé, celle-ci permet de faire l'acquisition de plus de 100.000 pianos électriques de ce genre. Polyvalent et présentant plusieurs options sonores, l'instrument est idéal pour la bossa-nova que le maire...

Plus de cinq siècles de salaires de Geoffroy Didier

  Avec un salaire de 8500 brut, la somme de la dette abyssale contractée par l'UMP représente environ 515 années de salaires pour Geoffroy Didier (si d'ici cinq siècles la législation concernant les charges patronales ne change pas bien entendu).  

21 meetings de Villepinte

  Selon les tarifs avantageux (ou non) pratiqués par Bygmalion, l'UMP aurait pu organiser 21 meetings comme celui de Villepinte avec la somme de la dette. Sauf que, à plus de trois millions d'euros le meeting, on peut se demander si c'est une affaire...

5730 Rolex Daytona

  C'est l'une des montres que compte Nicolas Sarkozy dans sa collection. Sa valeur est estimée aux alentours de 13.000 euros. Sans ses dérives comptables, l'UMP aurait pu s'en orffrir plusieurs milliers donc.

166 sites Internets (facturés par Bygmalion)

Un site Internet, ça ne coûte en principe pas très cher. Mais celui-là, il doit sûrement avoir quelque chose de spécial qui échappe aux observateurs. En tout, avec la maintenance et l'hébergement, le site des parlementaires de l'UMP a couté 638.000 euros.

Zlatan Ibrahimović

On sait Nicolas Sarkozy fan du PSG... Avec l'argent de la dette, l'UMP pourrait s'offrir l'attaquant vedette de la capitale. Au moment de son arrivée en 2012, le montant total de l'opération avoisinait les 80 millions d'euros. Aujourd'hui, le joueur arrive à l'âge de 33 ans, sa cote a donc baissé depuis 2012. On peut donc estimer qu'avec 74.5 millions...

Plus d'un million d'exemplaires du "Guide d'Audit et d'Expertise Comptable"

   Avec les 74.5 millions d'euros de dettes, l'UMP aurait pu s'offrir 1.619.565 guides spécialisés qui auraient pu être d'une grande utilité. Surtout au moment de la campagne.

Autres diaporamas

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité