Selon une enquête d'Europe 1, une augmentation des adhésions s'observerait du côté l'UMP. Le retour annoncé de l'ancien président permettrait d'expliquer ce phénomène.
© AFPAFP

C’est une enquête d’Europe 1 qui l’indique. Les adhérents à l’UMP seraient plus nombreux malgré les affaires (Bygmalion, règlements de compte, mise en examen de Sarkozy…) qu’à la même période l’an passé.

Sur ce point, les nouvelles sont même "excellentes" pour le parti d'opposition selon la radio généraliste qui fait part de certaines "inquiétudes" éprouvées du côté de la rue Vaugirard dès juin 2013.  L’invalidation des comptes de campagne et la guerre Fillon/Copé entretenaient ces craintes réapparues à l’aune de l’affaire Bygmalion et des révélations en cascade qui en ont découlées.  

>> Lire aussi : Si vous n’avez rien suivi : 5 points pour comprendre l’affaire Bygmalion

Un effet Sarkozy ?

Selon un cadre du parti interrogé par Europe 1, se percevrait dans les fédérations une "vraie dynamique liée à ce qui touche Nicolas Sarkozy". Ce sarkoptimisme se confirme du côté d’un jeune militant cité par la radio qui voit dans son adhésion une façon de "défendre" l’ancien chef de l’Etat dans la tempête qu’il traverse actuellement.

Un effet Sarkozy qui se perçoit également chez les sympathisants UMP. Selon un sondage Ifop pourAtlantico, 60% des sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy soit le candidat du parti en 2017. L’annonce de son retour serait sonc l’élément fédérateur autour de sa personne. Ainsi, l’UMP compte aujourd’hui 160.000 adhérents, soit 38.000 de plus que l’an dernier.

Les adhésions "forcées" du Sarkothon

Comme le révélait Le Point au début du mois, de nouveaux adhérents ont été enregistrés à l’insu de leur plein gré. À l’occasion du Sarkothon, près de 45.000 donateurs ont été considérés comme adhérents et ont, à ce titre, reçus une carte dans leur boîte aux lettre.

Parmi eux, 12.000 avaient protesté et ont ensuite été rayé de la liste du parti. Dès lors, sur les 38.000 nouveaux adhérents relevés par Europe1 entre 2013 et 2014, 33.000 sont de facto issus de l’inscription via le Sarkothon si l'on en croit Le Point. De quoi peut-être relativiser sur un processus d’adhésion massif lié au retour de Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème : Jérôme Lavrilleux au bord des larmes face à Ruth Elkrief

Malgré les affaires, les adhérents à l’UMP sont-ils plus nombreux ?

Ce que représente la dette de l'UMP

Hier soir, l'audit sur les comptes de l'UMP a livré ses résultats. La dette du parti d'opposition s'élève à 74.5 millions. Une somme très importante au regard de tout ce qu'aurait pu faire l'UMP avec cet argent.

Voir le diaporama

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Affaire Bygmalion : les aveux de Jérôme Lavrilleux, en larme, sur BFM TV

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.