Le nom de Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, est cité dans l’affaire Business France. Le témoignage de son ancienne directrice de communication, que Le Journal du Dimanche s’est procuré, serait accablant.

L’affaire Business France, va-t-elle faire trébucher la ministre du Travail, Muriel Pénicaud ? Le Journal du Dimanche s’est procuré une copie du procès-verbal de l’ancienne directrice de la communication de la ministre et son témoignage serait accablant.

Pour le rappel des faits, les juges enquêtent sur des soupçons de favoritisme dans l’organisation d’un déplacement d’Emmanuel Macron à Las Vegas, en 2016. A l’époque, Business France dirigé par Muriel Pénicaud avait confié l’événement à Havas, sans appel d’offre pour un budget de 298.000 euros, précise Ouest-France. Or, les structures comme Business France ont l’obligation de passer un appel d’offre pour les budgets qui dépassent les 207 000 euros.

Témoin-assisté

Comme le précise le JDD, Fabienne Bothy-Chesneau, l’ancienne directrice de la communication de Business France, assure que Muriel Pénicaud était "informée de tout". Elle a affirmé face aux juges qu’elle avait été une simple exécutante mais a également évoqué une atmosphère de travail pesante et un "management par le stress". Fabienne Bothy-Chesneau aurait par ailleurs remis aux juges une note précisant qu’elle ne disposait que d’une délégation de signatures et que donc ses actions engageaient la responsabilité de Muriel Pénicaud.
Les juges lui ont accordé le statut de témoin assisté.

Publicité
Du côté de la ministre du Travail, pas de panique. "Je suis extrêmement sereine, confiante, je n’ai absolument aucun doute", a-t-elle déclaré dimanche au micro d’Europe 1, ajoutant que c'est elle qui avait déclenché l'enquête en interne.

Vidéo sur le même thème : Le témoignage qui accable Muriel Pénicaud


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité