Après les déclarations d'Emmanuel Macron sur les 35 heures vendredi dernier au sommet de Davos, Alain Juppé a ironisé sur le ministre de l'Economie.
©AFP

En marge de la remise du rapport de Robert Badinter pour un nouveau Code du travail, Alain Juppé, maire (LR) de Bordeaux a réagi à la position d'Emmanuel Macron sur les 35 heures.

En effet, le ministre de l'Economie avait déclaré lors du sommet de Davos vendredi dernier qu'il était prêt de facto à mettre fin aux 35 heures et a proposé que les heures supplémentaires ne soient plus défiscalisées.

L'ancien Premier ministre a réagi ironiquement à ces révélations en disant : "Je suis l'original, il est la copie", comme le rapporte l'AFP. "Cela fait des mois et des mois que, dans tous mes discours, je dis que les 35 heures sont un boulet et qu'elles ne correspondent plus à rien, qu'il faut les abroger", a précisé Alain Juppé. Par ailleurs, il s'est dit "réjoui" qu'Emmanuel Macron "revienne sur (s)on terrain". 

A lire aussi : Emmanuel Macron : le jeune ministre qui inquiète la gauche et la droite

Emmanuel Macron, infidèle au gouvernement ? 

Suite à ses déclarations, le ministre de l'Economie s'est une fois de plus attiré les foudres de son parti. Le Premier ministre Manuel Valls a immédiatement déclaré que les heures supplémentaires resteraient majorées.

Ce n'est pas la première fois que l'ancien homme d'affaires a une voix dissonnante avec le gouvernement. Fin août, lors de la clôture de l'université d'été du Medef, Emmanuel Macron avait dénoncé la "fausse idée", selon laquelle "la France pourrait aller mieux en travaillant moins". Un débat sur la durée légale du temps de travail que Manuel Valls avait tout de suite clos.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !