L'ancien ministre de la Culture n'a pas hésité à reprendre les propos du président américain et à le qualifier de "président de merde" ce samedi sur les réseaux sociaux. 

C'est ce que l'on appelle : un "cri du coeur". Dans un tweet particulièrement virulent posté samedi 13 janvier, Jack Lang a souhaité partager son indignation suite aux propos de Donald Trump. Cette semaine le chef d'Etat américain a, en effet, utilisé l'expression "pays de merde" pour qualifier les pays africains, ainsi qu'Haïti ou le Salvador. Des propos qui ont suscité une vague d'indignation partout dans le monde, rappelle LCI.

"Un cri de ralliement"

De fait, l'ancien ministre de François Mitterrand et désormais président de l'Institut du monde arabe (Ima) a tenu à justifier cette posture auprès de l'AFP : "C'est un cri de révolte après ce qu'il a dit sur les Haïtiens...J'ai envie que l'on dise dans le monde entier : 'président de merde', comme un cri de ralliement contre ce personnage humiliant et offensant". Et de poursuivre : "Ce qui m'a motivé, c'est  d'entendre ce type chaque heure chaque jour dire n'importe quoi, insulter".

Dans la foulée, l'ancien ministre, aujourd'hui âgé de 78 ans, a tenu à indiquer qu'il se révélait "solidaire" des pays africains et d'Haïti. Des "pays que j'aime", a-t-il précisé. Ce, afin d'afficher d'autant plus son "mépris" à l'encontre de Donald Trump.

"Un xénophobe et un raciste maladif"

Mais Jack Lang ne s'arrête pas là. Selon lui, le président américain dispose tout bonnement d'un "mépris...inqualifiable. C'est blessant, offensant...Tous les jours, il déverse du mépris sur les uns sur les autres", a-t-il finalement déclaré.

Publicité
Au final, Donald Trump selon Jack Lang n'est autre qu'"un xénophobe et un raciste maladif". Et de conclure : "C'est indigne de l'Amérique, grand pays de liberté, de grandes aventures d'émancipation".

En vidéo - "Pays de merde" : indignation en Amérique Latine


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité