Alors que les élections européennes ont été marquées par l’écrasante victoire du Front national, une employée du ministère de la Justice a demandé à tous ses collègues de bureau qui ont voté pour l’extrême droite de bien vouloir arrêter de lui dire bonjour.

Sa réaction ne s’est pas fait attendre. Le FN a largement remporté les élections européennes dimanche en totalisant 25% des voix et en devançant ainsi l’UMP (20,8%) et le PS (13,9%). Un score que Sihem Souid, fonctionnaire au ministère de la Justice a encore du mal à digérer. Membre du courant Gauche durable du Parti socialiste, la jeune femme a réagi dès lundi en placardant sur la porte de son bureau un message à l’attention de ses collègues qui ont voté pour le parti de Marine Le Pen. "Je "demande respectueusement aux collègues qui ont mis dans l’urne un bulletin Front national hier de ne plus me faire la bise et encore mieux, ne me dites pas bonjour. Merci de votre compréhension".

©

Publicité
Suspendue en 2010Un message que Sihem Souid a également posté sur son compte Twitter, ce qui n’a pas manqué de faire réagir certains internautes. La jeune femme née en 1981 en Tunisie a en effet reçu plusieurs messages insultants, racistes et l’invitant à repartir dans son pays d’origine. En 2010, la fonctionnaire avait été suspendue par le ministère après avoir sorti un livre intitulé Omerta dans la police et dans lequel elle dénonçait le climat sexiste et raciste de son service.

A voir sur ce thème : Marine Le Pen demande à Hollande de dissoudre l'Assemblée Nationale après la victoire du FN aux élections européennes

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité