Au Salon de l'agriculture, les hommes politiques ne sont pas tous traités de la même manière. Il y a ceux qui arrivent sous les huées... et les autres.
IMAGES Salon de l'agriculture : les arrivées plus ou moins chahutées des politiques

François Hollande et Stéphane Le Foll

1/4
François Hollande et Stéphane Le Foll

En inaugurant avec le Stéphane Le Foll le Salon de l'agriculture samedi matin, François Hollande s'attendait sans doute à des sifflets. Mais à ce point... Accueilli sous les huées et une foule d'agriculteurs qui scandait "Démission", "Démission", "Casse-toi", le chef de l'Etat ne s'est pas défilé : "Les cris de détresse, je les entends (....) La colère, je préfère qu’elle s’exprime à l’occasion de ce salon qu’à l’extérieur", a-t-il déclaré. En quittant le Salon de l'agriculture, François Hollande a appris que le stand du ministère de l'Agriculture avait été totalement détruit par des agriculteurs en colère.

Manuel Valls

2/4
Manuel Valls

 

Bruno Le Maire

3/4
Bruno Le Maire

Deux jours après le président de la République, c'était au tour du Premier ministre de venir au Salon de l'agriculture. Et lui aussi n'a pas échappé aux critiques. "Petit zizi", "Trouillard", "Pantin de l'Europe", ont lancé plusieurs agriculteurs tandis que d'autres accueillaient Manuel Valls sous les sifflets. L'un des agriculteurs en colère l'a alors interpellé en l'accusant de venir "se pavaner" au salon. Manuel Valls a alors rétorqué : "Alors si on ne vient pas on est des trouillards, si on vient, on vient se pavaner..."

Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen

4/4
Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen

 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !