C'est ce que l'on appelle "retourner sa veste". La nouvelle conseillère économique de François Hollande dénonçait il y a un mois l'absence de vision économique du président dans une tribune publiée par L'Opinion.

© Capture / You Tube

 

On peut-être en désaccord profond avec une politique et vouloir pourtant y collaborer. C'est en tout cas la position choisie par Laurence Bonne fraîchement nommée conseillère pour les affaires économiques et financières de l'Elysée.

En mai dernier, elle qualifiait dans une tribune publiée dans L'Opinion le bilan économique de François Hollande de "désastreux". Et ce n'est pas le seul terme gratiné qu'elle consacrait à la politique du président.

Lire aussi : François Hollande : son conseiller, Faouzi Lamdaoui, soupçonné de fraude fiscale

"Absence totale de politique économique"

La désormais nouvelle conseillère auprès de François Hollande ne portait visiblement pas le programme économique du gouvernement dans son coeur. Elle pestait alors contre "l'absence totale de politique, qui va conduire la France dans trois ans à recenser 3 millions de chômeurs, 3-4% de déficit, une dette à 100% du PIB et des jeunes très diplômés qui continuent de s'installer à l'étranger".

Dans ce texte titré "Arrêtons le massacre", celle qui était alors directrice des études économiques pour l'Europe à Bank Of America Merrill Lynch dénonçait "les choix de politique économique sont quasiment inexistants" qui auraient pour conséquence à terme de "mettre droite et gauche classiques au 3e rang derrière le FN".

Publicité
Pour cette économiste, la politique mise en oeuvre par Manuel Valls "ne vise ni à soutenir la demande à court terme, ni à élever le potentiel de croissance de long terme". Une divergence de point de vue radicale qui témoigne au moins d'une chose positivie : l'ouverture d'esprit des deux parties.

 Vidéo sur le même thème : Les accusations de Mediapart sur Aquilino Morelle expliquées en vidéo 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité