Quand il s'agit de statuer sur le sort du président syrien en lutte avec les rebelles et l'Etat islamique, les principaux dirigeants de la planète n'ont pas le même avis.
AFP

François Hollande

© AFP

Le président de la République a qualifié lundi à la tribune de l'ONU (New York) le président syrien de "bourreau". "On ne peut pas faire travailler ensemble victimes et bourreau. Assad est à l'origine du problème : il ne peut pas faire partie de la solution."