Jean-Marc Ayrault a fait dimanche des confidences qui laissent penser que, contre toute attente, François Hollande pourrait finalement faire machine-arrière et être candidat pour la prochaine élection présidentielle. 

François Hollande sera-t-il finalement candidat à sa propre succession ? En décembre dernier, le chef de l’Etat avait clairement annoncé qu’il ne briguerait pas de second mandat. Mais dimanche, Jean-Marc Ayrault a laissé entendre au Figaro que le président pourrait avoir changé d’avis. "Il peut y avoir des surprises, des surprises de toute nature", a-t-il prévenu, ajoutant que le locataire de l’Elysée "regrette sans doute" sa décision. Et le ministre des Affaires étrangères de poursuivre, toujours aussi énigmatique : "(Parmi) tous les scénarios qui ont été écrits pour l’instant, il y en peu qui se sont révélés vrais...". L’ex-Premier ministre a toutefois tempéré ses propos en rappelant qu’avant une éventuelle "surprise" du président Hollande, des étapes étaient prévues. "Pour l’heure, il faut laisser être franchies les étapes les unes après les autres. La vraie campagne présidentielle n’a pas commencé, a-t-il expliqué. Il y a eu les primaires à droite, il y a maintenant des primaires chez les socialistes. On y verra plus clair" après.

A lire aussi –Renoncement de François Hollande : Julie Gayet et Ségolène Royal à la manœuvre ?

Publicité
"Je ressens un goût d’inachevé"

Mais si Jean-Marc Ayrault laisse planer le doute quant aux intentions de François Hollande pour la prochaine course à l’Elysée, ce dernier n’est pas en reste. "Je ressens un goût d’inachevé qui aurait dû finalement justifier d’autres prétentions", a-t-il lâché samedi en marge d’un voyage au Mali. Et le président de continuer en soulignant qu’il "retombe toujours sur (s)es pieds".

En vidéo - François Hollande annonce qu'il ne sera pas candidat en 2017

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité