Le président François Hollande a annoncé jeudi soir qu'il renonçait à être candidat à sa propre succession en 2017. Une lourde décision que sa compagne, Julie Gayet, et la mère de ses quatre enfants, Ségolène Royal, l'auraient toutes les deux poussé à prendre. Découvrez les coulisses de cette décision historique. 

François Hollande ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2017. Le chef de l’Etat l’a annoncé jeudi 1er décembre lors d’une prise de parole, en direct depuis l’Elysée. Une décision unanimement saluée par la classe politique, et aussi par son entourage proche. En effet, le bruit court que Ségolène Royal n’était pas pour qu’il brigue un second mandat, et qu’elle n’a pas hésité à le lui signifier très clairement. "Elle avait laissé entendre publiquement qu’elle n’était pas favorable à ce qu’il se représente, ses enfants non plus. Tout cela a joué", a raconté au Parisien Jean-Pierre Mignard, un de ses amis intimes. Mais l’ex-compagne de François Hollande n’était pas la seule à souhaiter qu’il renonce à ses ambitions présidentielles. "Ses quatre enfants, leur mère, Ségolène Royal, ainsi que sa compagne Julie Gayet, ont tous basculé vers ce choix", écrit Marianne. La ministre de l’Ecologie aurait même confié à son collègue en charge de l’Economie et des Finances que "les enfants n’ont pas envie que leur père aille au massacre", rapporte de son côté BFM TV  quiprécise aussi que tous ont agi pour lui, "sans intérêts personnels", et avec la volonté de le "protéger" et de lui permettre de "finir en beauté".

A lire aussi – François Hollande : toutes les femmes de sa vie

"Il n’y avait plus grand monde pour soutenir sa candidature"

En parallèle des conseils de ses (très) proches, le président a également tenu compte de la pression exercée par son propre camp. "Il n’y avait plus grand monde pour le soutenir en cas de candidature", croit savoir BFM TV qui ajoute que la "détermination de Manuel Valls" et le fait qu’aucun n’était prêt à "renoncer à la primaire de la gauche", ont aussi beaucoup joué dans sa prise de décision.

"A l’Elysée, personne n’était au courant"

Le cheminement de François Hollande a donc été long. Le service politique de L’Obs assure que la semaine dernière encore il lui présentait son programme pour 2017. Le socialiste a finalement décidé de se ranger de l’avis de ses proches et des ténors de son camp. Mercredi après-midi encore "à l’Elysée, personne n’était au courant", seule la famille du président, avec le secrétaire général du Palais, avait été prévenue, souligne Le Parisien. Tout s’est donc joué en quelques heures seulement.

En vidéo - François Hollande annonce qu'il ne sera pas candidat en 2017

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation