Mardi soir, le candidat malheureux à la présidentielle a délivré un message à ses proches dans lequel il a précisé ses intentions quant à son avenir en politique. 

Non, il ne reviendra pas en politique. Mardi soir, à 19h30, les fidèles de François Fillon l'ont appris au cours d'une réunion des membres de son micro-parti Force républicaine, à Paris.

Si le candidat malheureux à la présidentielle n'était pas présent, "afin de ne pas susciter de polémiques inutiles", écrit Le Figaro, il avait pris soin faire transmettre le message à ses troupes via son ancien directeur de campagne Vincent Chriqui.

"Je ne suis plus qu'un citoyen parmi les citoyens"

"Je ne suis plus qu'un citoyen parmi les citoyens, mais, ceci dit, il n'est pas interdit de parler, de réfléchir, de servir la République autrement", estime-t-il dans son message. François Fillon affirme qu'il y aura "à l'évidence, une nécessité pour la droite d'actualiser sa pensée et son projet" dans "notre époque (qui) cherche ses boussoles". "Je souhaite que Force républicaine puisse tenir ce rôle", a ajouté François Fillon qui a demandé à son lieutenant Bruno Retailleau de "préparer son évolution afin de lui permettre d'occuper cette place tout en s'adaptant à la nouvelle donne politique".

Publicité
Celui qui est toujours empêtré dans l'affaire Penelope Fillon a fini son message par une note d'optimisme. "Je me sens parmi vous en écrivant ces lignes", a écrit Fillon en remerciant "de tout cœur" ses soutiens, se félicitant de les savoir "toujours là" en dépit des "coups durs". Enfin, il a enjoint ses troupes à profiter de l'été pour se refaire une santé, concluant par ces mots : "C'est ce que je vais faire".

Vidéo sur le même thème : Présidentielle : le discours de défaite de François Fillon 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité