Maxence Buttey, élu FN converti à l'islam, a finalement été démis de ses fonctions de responsable de circonscription pour prosélytisme.

Après de nombreux rebondissements, le sort en a été jeté pour Maxence Buttey, jeune élu d’extrême droite converti à l’islam. Accusé de prosélytisme, il s’est vu retirer, le 5 décembre, ses fonctions de cadre départemental.

A lire aussi : Un membre du FN convoqué pour avoir affiché son soutien à une association homosexuelle

Le jeune homme avait déjà été menacé d’exclusion suite à la diffusion d’une vidéo dans laquelle il justifiait sa conversion religieuse, expliquant que le Coran révélait des vérités jusque là inconnues des hommes. Le FN l’avait simplement suspendu, avant de le réintégrer, non sans lui asséner un rappel à l’ordre, dans ses rangs le 31 octobre dernier. Une réintégration qui avait fait grincer des dents au sein du parti, notamment Marion Maréchal-Le Pen. "S'il réitère les comportements qu'il a eus jusqu'ici, je pense qu'il n'a rien à faire au FN", avait-elle déclaré sur le plateau de BFMTV.

Cependant, le 5 décembre, Maxime Buttey a appris son limogeage par mail. Une décision prise en catimini qui ne lui a pas permis de s’exprimer sur la question.

Toutefois l’élu conserve son étiquette FN au conseil municipal de sa commune de Noisy-le-Grand (93) même si Marine Le Pen estime qu’il "s’est bien moqué" de son parti.

A voir aussi : Un élu antisioniste exclu du FN

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.