Pour dénoncer les frontières entre les Etats membres de l’Union européenne qui, selon lui, sont de vraies "passoires", le député souverainiste a fait traverser jeudi la frontière italo-française à un véhicule transportant une kalachnikov.

©Capture Ecran Twitter

Une action "symbolique". A deux jours des élections européennes, Nicolas Dupont-Aignan a voulu marquer les esprits. Jeudi soir, l’ancien candidat à la présidentielle de 2012 et président de Debout la République a en effet fait passer par la frontière italo-française a des militants transportant une kalachnikov dans le coffre de leur voiture. Son objectif : montrer que les frontières entre les Etats membres de l’Union européenne sont de véritables "passoires" encourageants "les trafics". A noter, celui-ci avait toutefois pris soin de retirer le chargeur de cette arme achetée sur Internet afin de prouver qu’il souhaitait n’en faire qu’un outil de communication.

'Il y a un plan douanes qui supprime un douanier par jour'Fort que les volontaires n’aient pas été arrêtés au poste de douane désaffecté de Menton (Alpes-Maritimes), le député souverainiste de l’Essonne a ensuite appelé à un rétablissement des contrôles douaniers. Face à la caméra de France 3 Côte d’Azur qui attendait avec lui ce "convoi" côté français, Nicolas Dupont-Aignan a par ailleurs déclaré : "Nous sommes un pays qui a abandonné les contrôles de ses frontières. À cette absence de frontières, on est en train d'ajouter le démantèlement de nos services douaniers. Aujourd'hui, il y a un plan douanes qui supprime un douanier par jour".

Publicité
Nicolas Dupont-Aignan était jeudi soir l’invité d’un débat public à Nice sur les élections européennes qui auront lieu dimanche. Selon les derniers sondages, le score de ses listes tournerait autour de 2%.

Vidéo sur le même thème - Nicolas Dupont-Aignan : "le remaniement est un artifice !"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité