Face aux inquiétudes de l'armée française concernant une nouvelle baisse du budget de la Défense, Manuel Valls est monté au créneau pour apaiser les militaires. Le Premier ministre a assuré qu'il n'y aurait pas de coupes budgétaires.

© CC

Les mesures d'économies annoncées par le gouvernement inquiètent les militaires. Ces derniers redoutent en effet une nouvelle réduction du budget de la Défense. Une inquiétude que s'est chargé de dissiper Manuel Valls.

Le Premier ministre a déclaré ce vendredi que la loi de programmation militaire sera "totalement préservée" d'éventuels efforts budgétaires. Voté fin 2013, le décret attribue un montant de 190 milliards d'euros de crédits d'ici 2019 à la Défense, avec un budget annuel de 31,4 milliards.

"Il n'y aura pas de remise en cause de la LPM"

Xavier Bertrand avait accusé dimanche dernier le gouvernement Valls de préparer de nouvelles coupes de 1,5 à 2 milliards par an dans le budget de la défense. Les déclarations du député UMP de l'Aisne avait suscité une vive inquitétude parmi la hiérarchie militaire. Selon les récentes révélations du Canard Enchainé, les chefs d'état-major des trois armées (Terre, Air, Marine) menaceraient de démissionner si le budget devait être encore revu à la baisse. De son côté, Jean-Yves Le Drian a récemment écrit à Manuel Valls pour lui faire part des inquiétudes des armées sur d'éventuelles nouvelles coupes budgétaires.

Publicité
Le locataire de Matignon a indirectement répondu au ministre de la Défense. "Il n'y aura pas de remise en cause de la LPM (Loi de Programmation Militaire, ndlr)", a-t-il promis. "Il n'y a pas d'inquiétudes à avoir pour son application, pour ses grands principes, parce qu'il en va de la défense de notre pays", a-t-il ajouté.

Selon l'Elysée, François Hollande devrait prendre sa décision sur le sujet "dans les prochaines semaines"

Vidéo : Xavier Bertrand: " l'executif prépare des coupes sévères" pour la Défense

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité