A quelques jours d’un nouveau remaniement, le ministre de l’Agriculture multiplie les scènes de colère. Et si sa mauvaise humeur traduisait une profonde lassitude ?

D’ordinaire posé, Stéphane Le Folla a enchaîné deux grosses colères contre les médias au cours de ces derniers jours. Souvenez-vous, le weekend dernier, le ministre de l’Agriculture s’en est pris au patron de BFM TV. Il lui reprochait alors de n’avoir pas diffusé une interview de lui réalisée en marge d’un déplacement à Laval. "Je vous le dis, je trouve que pour une chaîne comme vous, ne même pas mettre la réponse à une question posée, ce n’est pas respecter le ministre, s’est emporté le magistrat. Je l’ai dit à votre journaliste, je lui ai dit mais vous vous foutez de moi, vous me prenez vraiment pour un con hein". Une première colère qui a rapidement été suivie d’une autre.

Lassé et épuisé, le ministre aurait envie de raccrocherMercredi lors du point presse organisé à l’issue du Conseil des ministres, Stéphane Le Foll s’est de nouveau emporté contre les journalistes. Alors que ces derniers souhaitaient en savoir plus à propos de la position de l’exécutif sur la déchéance de la nationalité, le porte-parole du gouvernement a lâché : "Je n’ai pas à vous confirmer si tel morceau de phrase est ou pas dans le texte, j’ai à faire un compte-rendu d’un Conseil des ministres". Et le ministre de n’est pas arrêté là. Ce jeudi matin encore, Stéphane Le Foll n’était pas de bonne humeur. Invité de la matinale de RTL, le ministre n’a pas caché son exaspération face à Olivier Mazerolle. Alors que le journaliste a commencé par énumérer les crises avec lesquelles son invité doit actuellement composer, ce dernier a répliqué, ironique : "Vous êtes en pleine forme (...) Non mais dites donc… Bon d’abord, je suis très heureux d’être invité ce matin à RTL, et accueilli avec cette salve de compliments….".

Publicité
Une attitude qui serait non seulement due aux crises que doit actuellement gérer Stéphane Le Foll mais aussi au remaniement qui tarde à être annoncé. Le ministre aurait en effet des envies d’ailleurs. "C’est humain, au bout de deux ou trois ans au même poste, il y a une fatigue, un épuisement intellectuel et politique", a confié un de ses proches au Figaro. Mais le répit pourrait être de courte durée. En effet, le bruit court qu’à l’issue du prochain remaniement Stéphane Le Foll pourrait être nommé en charge de la campagne de François Hollande pour 2017.

En vidéo - La colère de Stéphane Le Foll contre le patron de BFM TV

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité