Vacances au ski alors que le Fouquet's brûle, séjours grand luxe à la Réunion… Certains voyages présidentiels ne passent pas auprès des Français. Et pour cause !
AFP

Ces vacances que les présidents n’auraient pas dû prendre : François Hollande

Quelques mois à peine après sa prise de fonction, en 2012, François Hollande a décidé de s’accorder de longs congés pour souffler après une rude campagne. C’est pourquoi il s’est accordé pas moins de trois semaines de vacances, passées au fort de Brégançon.

Un choix qui ne fut pas sans conséquence, puisqu’il est à l’origine de l’une des premières polémiques du mandat du dernier président socialiste. Le Point, qui couvrait le sujet à l’époque évoquait un "été paresseux" pendant lequel de nombreuses problématiques politiques sont restés sont réponse (crise économique, tensions européennes, Syrie, politique intérieure, etc).

Un avis qui n’était pas uniquement partagé par la presse d’opposition. Jean-Luc Mélenchon déplorait déjà le bilan de François Hollande. "Cent jours pour presque rien", avait-il regretté dans les colonnes du Journal du Dimanche.

"Pour son premier été on avait critiqué François Hollande pour avoir pris des vacances trop longues. Il faut qu’elles soient modestes, courtes et surtout studieuses, pour donner l’impression qu’on est toujours aux affaires. L’intransigeance s’est aussi accrue avec la surmédiatisation des mœurs des politiques. On est beaucoup plus exigeants, car on considère notamment qu’ils bénéficient de trop de privilèges", résume l’historien de la vie politique Jean Garrigues dans les pages du Parisien.

En outre, un autre évènement avait fait scandale pendant ce séjour : Valérie Trierweiler, jugeant "trop défraîchis" les coussins qui tapissent les intérieurs du fort, décide de les changer. Problème, elle opte pour des traversins à 200 euros pièce, rappelle Femme Actuelle. Le coût total des 14 cartons d’édredons est resté en travers de la gorge de plus d’un Français. "A croire que les coussins étaient brodés avec du fil d’or", a d’ailleurs ironisé l’ancien chef de l’Etat depuis, ne manquant pas de tacler la journaliste de Paris Match.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.