En voulant apaiser les tensions qui ont récemment éclaté autour du statut de Première dame de Brigitte Macron, l’Elysée a finalement fait tout l’inverse et remis de l’huile sur le feu. 

L’Elysée pensait certainement bien faire. Depuis quelques jours, une gronde se créé chez certains députés de droite et de gauche qui s’indignent du statut de Première dame qu’Emmanuel Macron veut réserver à son épouse. Alors que le président veut leur interdire de travailler en famille à l’Assemblée nationale, ils ne comprennent pas pourquoi lui s’arroge le droit de travailler avec sa femme. Et alors que leurs critiques deviennent de plus en plus virulentes, l’Elysée a voulu aller au-devant pour essayer de calmer le jeu. Une initiative qui a finalement eu tout l’effet inverse.

"J’arrête, je vais m’occuper des nappes et des fleurs à l’Elysée"

Publicité
En effet, dans une déclaration relayée par BFM TV, les services présidentiels ont déclaré : "Les Français sollicitent Brigitte Macron sur des centaines de courriers par jour. Elle ne va quand même pas dire : ‘J’arrête, je vais m’occuper des nappes et des fleurs à l’Elysée’". Une formulation malheureuse que beaucoup d’internautes ont jugé sexistes par de nombreux internautes. D’autres y ont également vu « un tacle aux précédentes Premières dames », note Gala.

En vidéo - Brigitte Macron : son rôle de Première dame se précise 

mots-clés : Brigitte macron, Elysée

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité