Le déconfinement débute tout juste et pourtant, les hôtels sont d'ores et déjà surbookés ! Tout ce qu'il faut garder à l'esprit - et ce qu'il faudra respecter ! - pour que vos vacances estivales se passent bien.
Vacances d'été : comment ça va se passer à l'hôtel ?Istock

Cela n’aura pas pris longtemps ! Sitôt le déconfinement annoncé, les réservations ont explosé. Et les hôteliers, semble-t-il, ont de quoi se frotter les mains… C’est en tout cas ce qui ressort d’un récent reportage publié par Europe 1 : la radio a eu l’occasion de se rendre à l’hôtel-restaurant "Le Bouton d’Or", installé à Lapoutroie, dans le Haut-Rhin. La gérante, expliquent nos confrères, a même dû embaucher un salarié de plus pour faire face à la hausse des commandes.

Il faut dire, souligne le portail Actu.fr, que les Françaises et les Français attendent depuis longtemps. Cela fait désormais plus d’un an que la pandémie les empêche de voyager et de se projeter en vue des congés. Aujourd’hui encore, l’incertitude règne : que se passera-t-il si l’épidémie reprend brutalement ? Peut-on encore se permettre d’annuler un séjour et profiter d’un remboursement ? Quels sont les bons gestes et les bons réflexes à avoir à l’hôtel ?

Alain Fischer, le "Monsieur vaccin" du gouvernement, déclarait récemment dans les colonnes du Parisien sa volonté de voir "tomber le masque" dès cet été. Pour autant, il ne s’agit que d’un objectif et non d’une promesse. En vacances comme chez soi, il importe donc de faire preuve de la plus grande des vigilances et de continuer à appliquer les gestes barrières. Portez le masque sauf indication contraire, respectez les distances de sécurité et lavez-vous régulièrement les mains. 

Réservations : à quoi faut-il s’attendre pour cet été ?

Les hôtels, il est important de le rappeler, n’ont pas été contraints de fermer pendant la mise sous cloche. C’est pourquoi certains de nos confrères ont pu faire la liste des meilleurs palaces parisiens ou se confiner… Cependant, ces établissements n’avaient pas le droit d’ouvrir leurs restaurants. Hier comme aujourd’hui, il était donc possible de réserver un séjour chez eux. Sachez cependant qu’à l’inverse de l’année passée, l’annulation peut s’avérer hasardeuse… et dépendra du bon vouloir du professionnel auquel vous vous adressez.

"L’annulation par le voyageur n’est jamais gratuite et qu’il doit payer les pénalités prévues par le contrat", analyse Raphaël Bartlome, responsable du service juridique de l’UFC-Que Choisir, interrogé par le portail Actu. Trois cas de figure, poursuit-il, permettent au client de se rétracter sans frais : "Si le professionnel augmente le prix de la prestation, s’il modifie beaucoup de choses au séjour ou si un événement exceptionnel et inévitable survient sur le lieu de destination et empêche la bonne exécution du contrat."

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.