Jeudi, un adolescent américain de 17 ans a reconnu avoir publié plus de 7000 messages de propagande sur Twitter. Il encourt 15 ans de prison.
AFP

Ali Shukri Amin, un lycéen américain de 17 ans, a avoué devant la justice avoir fait l’apologie de l’Etat islamique sur Twitter. Le jeune homme a également reconnu avoir aidé un ami à partir en Syrie, comme le rapporte Le Figaro.

Il risque jusqu’à 15 ans de prison et une liberté surveillée à vie

L’adolescent comparaissait devant un juge d’Alexandria en Virginie. Il connaîtra sa peine le 28 août mais il risque jusqu’à 15 ans de prison et une liberté surveillée à vie. De juin 2014 à février 2015, le jeune homme s’adonnait à la propagande djihadiste sur Internet. Il publiait des messages dans lesquels il donnait des conseils à ceux qui souhaitaient rallier Daech.

Il recommandait notamment d’utiliser des bitcoins ou un portefeuille noir pour pouvoir financer l’organisation terroriste. Le jeune homme aidait également les adeptes à crypter les communications en ligne. Depuis son compte Twitter a été suspendu.

Lire aussi -Deux adolescentes françaises candidates au djihad interpellées

"Ali est plein de remords, il regrette sincèrement ce qu'il a fait et il coopère avec les forces de l'ordre depuis longtemps avant son arrestation", a indiqué son avocat, Joseph Flood. "C'était un bon élève, de bonne famille, avec un brillant avenir devant lui, mais il a pris de mauvaises décisions dont il prend la responsabilité en tant qu'adulte", a-t-il poursuivi.

"Ali fait partie de ces jeunes enfants frustrés par leur incapacité à changer les choses"

Pour l’avocat cette affaire concernant un mineur est sans précédent. "Ali fait partie de ces jeunes enfants frustrés par leur incapacité à changer les choses", a estimé Joseph Flood. "Il était scandalisé par les activités criminelles" du régime d'Assad, a-t-il ensuite tenté de justifier.

Vidéo sur le même thème : Dounia Bouzar: "on dit aux jeunes djihadistes qu'ils sont les sauveurs de l'humanité"

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !