L'Assemblée a voté jeudi soir un amendement au projet de loi de finances pour 2017 prévoyant l'application dès le mois de janvier d'une baisse de 20% de l'impôt sur le revenu. Explications. 
©AFP

C’est une bonne nouvelle pour terminer l’année. Le gouvernement, qui avait promis une baisse de l’impôt sur le revenu pour 2017, a déposé à la dernière minute un amendement au projet de loi de finances prévoyant cette diminution dès janvier, alors que celle-ci était d’abord prévue pour le mois d’août. L'amendement a été adopté jeudi soir par les députés.

Cette diminution concerne environ 5 millions de contribuables des classes moyennes. Dans le détail, les bénéficiaires de cette baisse de 20% sur l’impôt sur le revenu sont les célibataires dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 18 500 euros par an et les couples dont le revenu fiscal n’excède pas 37 000 euros par an.

Une baisse représentant un milliard d’euros

Pour les célibataires qui ont un revenu fiscal compris entre 18 500 et 20 500 euros, une réduction d’impôt sera également prévue mais celle-ci sera inférieure à 20%.

A noter que les contribuables qui paient au tiers pourront voir les effets de cette baisse d’impôt en février, et non en janvier, où seuls les contribuables mensualisés seront concernés. Cette baisse doit représenter au total un milliard d’euros.

Ce cadeau fiscal ne devrait pas avoir de répercussion sur l'impôt des autres contribuables. "Le ministère de l'Économie et des Finances affirme qu'il n'y a derrière cette décision aucune arrière-pensée électorale, ni aucun effet supplémentaire sur le budget de l'État", précise France Info.