Le projet de loi de finances pour 2022 a été adopté le 15 décembre dernier par l'Assemblée nationale. Quelles sont les mesures fiscales qui vont impacter la vie des Français en 2022 ? Faisons le point.
Impôts : tout ce qui change pour vous en 2022

Que vous réserve l’année 2022 en matière de fiscalité ? Rassurez-vous, il n’y aura pas de grande révolution. Toutefois, différentes mesures du projet de loi de finances (PLF 2022) - adopté le 15 décembre dernier par l’Assemblée nationale – vont impacter le quotidien des contribuables. À commencer par la revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu.

Impôts sur le revenu 2022 : quels changements ?

Qui dit nouvelle année, dit aussi revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu. Il sera rehaussé de 1,4% au printemps prochain, afin d’anticiper la hausse des prix à la consommation hors tabac en 2021. Cette mesure, votée chaque année en projet de loi de finances, s’appliquera au barème relatif à l’imposition des revenus 2021 afin de "neutraliser les effets de l’inflation sur le niveau d’imposition des ménages". Le nombre de tranches d’imposition et les taux d’imposition resteront en revanche inchangés.

Dans le détail, cela se traduit par une élévation du seuil d’entrée dans les tranches du barème. Il passe ainsi de 10 084 à 10 225 euros pour la première tranche à 11%, ou encore de 25 710 à 26 070 euros pour la seconde tranche à 30%, etc.

Votre revenu net imposable n’a pas évolué au-delà de 1,4% en 2021 ? Votre impôt sur le revenu baissera alors sur la même période.

Comme le détaille l’UFC-Que Choisir, "la décote d’impôt accordée aux contribuables faiblement imposés sera aussi revue à la hausse". Vous pourrez en bénéficier si l’impôt brut calculé sur vos revenus de 2021 est inférieur à 1 745 € (pour les célibataires) ou 2 888 € (pour les couples). Vous jouirez alors d’une décote égale à la différence entre 790 € (pour les célibataires) ou 1 307 € (pour les couples) et 45,25% de votre impôt brut.

Quels sont les autres évolutions à venir pour les contribuables ? Le point sur les nouvelles mesures dans le diaporama ci-dessous.

Emploi à domicile : enfin un crédit d’impôt en temps réel

1/8
Emploi à domicile : enfin un crédit d’impôt en temps réel

Le décalage de trésorerie, c’est bientôt fini ! Dès le 1er janvier 2022, les particuliers employeurs déclarant un salarié à domicile (ménage, cours à domicile, etc.) sur la plateforme Cesu + profiteront mensuellement du crédit d’impôt service à la personne, rapporte Capital.

Complexe à mettre en place, la mesure devrait entrer en vigueur progressivement. Les foyers passant par une entreprise prestataire ou mandataire devront par exemple patienter jusqu’en avril 2022 pour voir leur facture réduite par deux. Quant aux personnes âgées ou handicapées percevant l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH), elles devront attendre jusqu’en 2023.

Enfin, ceux rémunérant leurs nounous ou assistante maternelle pour la garde de leurs enfants via Pajemploi, ne pourront prétendre au crédit d’impôt contemporain qu’en 2024. 

Le crédit d’impôt pour la téléassistance est finalement maintenu

2/8
Le crédit d’impôt pour la téléassistance est finalement maintenu

Comme l’a récemment expliqué Planet dans un précédent article, les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt pour la téléassistance restent finalement inchangées. Après avoir voulu obliger les clients à souscrire une autre prestation effectivement réalisée à domicile pour en bénéficier, face à l’émoi provoqué, Bercy a fait marche arrière. Cette activité donne donc droit, à part entière, au crédit d’impôt service à la personne.

La taxe foncière va de nouveau fortement augmenter

3/8
La taxe foncière va de nouveau fortement augmenter

En raison de la revalorisation des bases locatives cadastrales, qui servent de support au calcul de l’impôt local, la taxe foncière va encore augmenter en 2022. Estimation minimale (sans compter le vote futur des taux de taxe foncière par les conseils municipaux au printemps prochain) : +3,4% par rapport à 2021. 

Baisse de la taxe d’habitation pour les 20% les plus aisés

4/8
Baisse de la taxe d’habitation pour les 20% les plus aisés

Dernière ligne droite avant la suppression définitive de la taxe d’habitation en 2023, pour l’ensemble des Français. Les 20% des foyers les plus aisés y étant encore assujettis bénéficieront d’un dégrèvement de 65%. 

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >