Le président s'y est engagé : il n'augmentera pas les impôts. Pourtant, à en croire certains experts, il l'a d'ores et déjà fait... Mais de manière discrète. Explication.
Impôts : Emmanuel Macron a-t-il menti ?AFP

Il l'a promis : aucune hausse d'impôts n'est prévue. Même face au coronavirus Covid-19, qui a engendré d'importantes dépenses – au moins 500 milliards d'euros – le chef de l’État n'envisage à aucun moment de faire payer les Françaises et les Français, rapporte France Info. "Ces dépenses se justifient en raison des circonstances exceptionnelles que nous venons de vivre, mais elles viennent s'ajouter à notre dette déjà existante", a d'abord expliqué le président de la République, à l'occasion de sa dernière allocution, le dimanche 14 juin 2020. Parce que la France connaît déjà "la fiscalité la plus lourde", en dépit des efforts engagés depuis trois ans pour la faire reculer, soutient-il, "nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts".

Au contraire, Emmanuel Macron veut créer un "modèle économique durable et fort". Ce dernier reposerait sur la création "de nouveaux emplois en investissant dans notre indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole", mais aussi la "reconstruction écologique", ou "la consolidation d'une Europe indépendante". Le chef de l’État appelle de ses vœux un "vrai pacte productif"...

Emmanuel Macron a-t-il menti ?

Pourtant à en croire certains experts, ces belles promesses sont d'ores et déjà oubliées. C'est en tout cas ce qu'avance l'économiste français Thomas Piketty, connu pour ses travaux sur les inégalités de revenus et les limites du modèle capitalistes. Il accuse Emmanuel Macron de ne pas dire toute la vérité. Explications.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.