Cet impôt sur la fortune immobilière, qui vise les ménages ayant un patrimoine net taxable supérieur à 1,3 million d'euros, est payé par plus de 139 100 contribuables. Il existe toutefois des astuces pour le gommer, au moins en partie.

Il remplace partiellement l’impôt de solidarité dur la fortune (ISF) depuis sa suppression en 2018 : l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Contribuables concernés ? Les foyers dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d’euros. D’après le rapport 2019 sur l’IFI que Le Figaro s’est procuré, en 2019, quelque 139 100 foyers y ont été assujettis (contre 351 152 pour l’ISF), pour un patrimoine net imposable total de 353 milliards d’euros. On y apprend que 97,6% d'entre eux ont payé 1,491 milliard d'euros en 2019.

IFI : 10 700 euros en moyenne

L’étude, qui permet de dresser un portrait-robot, détaille que 46,4% des redevables résident en Ile-de-France, dont 26,4% à paris. En revanche, 6,6% sont non-résidents.En moyenne, le contribuable 2019 à l’IFI est âgé de 68 ans et a réglé 10 700 euros, pour un patrimoine net taxable de 2,39 millions d’euros.

Comme le précise le Service Public, le calcul de l’Impôt sur la fortune immobilière se base sur la valeur nette de votre patrimoine imposable au 1ᵉʳ janvier 2020 (biens et droits immobiliers détenus directement et indirectement), après déduction et justification des dettes telles que les travaux, acquisition de parts ou actions, etc.

Des solutions existent toutefois pour réduire cette note fiscale. L’objectif est de minimiser la valeur de votre patrimoine immobilier. Certes, vendre une partie de vos biens peut être envisagé, mais des stratégies légales peuvent aussi vous permettre d’y parvenir…

Si la règle du plafonnement de l’IFI et la donation peuvent vous faciliter la tâche, étudions deux autres moyens : la pierre et la terre.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.