AFP
Les smartphones loués chez Free et non restitués font l'objet d'une opération de blocage depuis le 31 octobre. Si vous avez acheté un de ces mobiles "volés" à un revendeur sans le savoir, vous courez le risque de ne plus avoir de réseau.
Sommaire

Téléphones bloqués non restitués : attention, ça va couper !

Jouir d’un smartphone dernière génération, à partir de 12 € mois, sans option d’achat.La location de smartphones proposée par Free Mobile semblait être un bon plan pour les fraudeurs. 

Mais après plusieurs mises en garde jusqu’à présent non effectuées, l’opérateur sévit. Si à l’issue de la période de location – d’une durée de 24 mois- le client ne restitue pas l’appareil et ne s’acquitte pas des pénalités financières, celui-ci sera bloqué. Même conséquence si le mobile, rendu en mauvais état de fonctionnement, n’est pas dédommagé. 

Tel est le constat amer établies par de nombreuses personnes ces derniers jours. C’est ce que révèle Univers Freebox. Les smartphones des individus concernés n’ont plus de réseau, et ce, quel que soit leur opérateur.

Certains abonnés Free ayant un contrat de location se sont ainsi résignés à rendre leur téléphone.

A lire aussi :Cette étrange arnaque qui vient directement de votre téléphone

Téléphones bloqués non restitués : gare aux arnaques !

Parmi les loueurs, il y existe quelques fraudeurs. Et c’est ici que le problème se pose vraiment.

Car, s’il est tout à fait compréhensible que les abonnés n’ayant pas respecté leur contrat soient sanctionnés, la situation est tout autre pour les particuliers ayant racheté des mobiles d’occasion "non restitués" sur Le Bon Coin, Easy Cash ou autres il y a plusieurs mois, voire années, sans connaître la situation.

Ces derniers, pensant être les nouveaux propriétaires légitimes du smartphone, se retrouvent désormais victimes collatérales. Et beaucoup semblent s’être fait avoir. Certains stipulent que des portables qu’ils possédaient depuis deux ans ont été "blacklistés" du jour au lendemain. D’autres disposaient d’un forfait concurrent.

Vidéo du jour

L'ennui ? L’opération de blocage n’est pas stipulée dans les conditions générales de locations, mais semblait toutefois prévue par Free Mobile.

Autre souci révélé par le site d’actualités informatique IGeneration, certains appareils bloqués pourraient avoir été achetés "neufs" à des opérateurs. S’agissait-il d’appareils reconditionnés vendus comme neufs ? Cela reste flou.

Téléphones bloqués non restitués : quels recours ?

Vous êtes concernés par cette affaire ? Le groupe Facebook "FREE m’a BLACKLISTE", créé par les victimes pour recenser leurs mésaventures pourra peut-être vous aider. La page compte déjà 400 membres et les témoignages ne cessent d’affluer.

Beaucoup de personnes dupées indiquent avoir contacté Free afin de trouver une issue à cette situation ubuesque. L’opérateur semble comprendre le désagrément mais demande tout de même la restitution du smartphone, qui reste sa propriété. Il invite par ailleurs ces particuliers à se retourner contre le revendeur et à déposer plainte.

Malheureusement, le déblocage ne semble pour l’instant pas être envisagé par Free. Le dossier est toutefois à l’étude. Une résolution pourrait-être proposée dans les mois à venir.