En raison du contexte sanitaire actuel, certains établissements bancaires pourraient faire faillite. Un scénario catastrophe qui a de quoi inquiéter les épargnants.
Banques : votre argent sera-t-il perdu si elles ferment à cause de la récession ?IllustrationIstock

C'est le cauchemar de tous les épargnants. Le coronavirus Covid-19, qui a fait plus de 28 000 victimes en France, met à rude épreuve notre économie. L'Hexagone devrait connaître une récession record cette année, dont s'est déjà inquiété le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Pour les Françaises et les Français, une telle situation pourrait avoir des conséquences immédiates et très réelles.

En effet, résume Le Parisien, nombre de nos concitoyens s'interrogent sur la capacité des banques à encaisser une telle crise économique. Et si votre établissement devait mettre la clef sous la porte ? Cela signifierait-il la perte de toutes vos économies ? Potentiellement. Fort heureusement, poursuit le quotidien régional, il existe des garanties pour protéger votre épargne. Voici ce qu'il faut retenir.

En 1999  est créé le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR), dont la construction s'opèrera ensuite au fil des évolutions réglementaires françaises mais pas que. C'est lui qui est en charge de la récupération – partielle, cependant – de l'épargne des Françaises et des Français en cas de dépôt de bilan d'un établissement bancaire. "En dix ans, le Fonds, qui dispose de 4,5 milliards d'euros issus de contributions des banques, est intervenue en garantie des titres à deux reprises en 2010 et 2013 », rappelle d'ailleurs le président de son directoire, Thierry Dissaux, interrogé par le titre de presse. Il assure rester « vigilant, l'arme au pied, prêt à réagir". Mais, en pratique, que peut-il faire ?

Le FGDR pourra-t-il récupérer tout votre argent ?

Le Fonds apporte plusieurs garanties pour protéger votre épargne, mais ne pourra mécaniquement couvrir absolument toutes les éventuelles pertes des contribuables français. Il plafonne donc l'argent qu'il peut fournir en dédommagement selon certains critères.

Si ce dernier a été déposé sur un Livret A, un LEP ou un LDDS, par exemple, vous ne pourrez pas récupérer plus de 100 000 euros par établissement bancaire. Soyez vigilants.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.