Trouver une solution de remplacement à l'âge d'équilibre. Tel était l'objectif de la conférence de financement des retraites, ce mardi 10 mars. Celle-ci semble toutefois se faire attendre…
Retraite : il y aura-t-il vraiment une alternative à l’âge pivot ? IllustrationAFP

L’âge pivot pourrait-il être remplacé par une autre mesure ? C’est ce à quoi réfléchissent syndicats (la CFDT, la CFTC, l'Unsa et la CFE-CGC) et patronat (Medef, CPME, U2P). La conférence de financement des retraites de ce mardi 10 mars au ministère de la Santé et des Solidarités leur a permis d’en discuter, rapporte Le Point.

Or, l’alternative à l'instauration d'un âge pivot à 64 ans dès 2027, très critiquée, semble difficile à trouver.

Réforme des retraites : un "cocktail de mesures" pour combler le déficit

Pour l’heure, seul un accord semble s’entrevoir via un "cocktail de mesures" visant à combler le déficit des régimes de retraite, estimé à 12 milliards d'euros par an en 2027 par l'exécutif. D’après le document remis par Jean-Jacques Marette, l'animateur de la conférence nommé par le gouvernement, l’ensemble des organisations présentes, se disent prêtes à mobiliser au moins une partie du Fonds de réserve des retraites, "a minima sur les produits financiers".

Les exonérations de charges, accordées pour des raisons de politique économique, devront être supportées par l’État. Cette compensation de la suppression du "forfait social"(prélèvement social sur les sommes versées au titre de la participation et l'intéressement), pour les sociétés de moins de 50 salariés, devrait recouvrer 800 millions d'euros.

Pour retarder l’âge effectif de départ à la retraite, trois mesures ont été évaluées. Celles-ci ne doivent en revanche pas être les seules à permettre de réduire le déficit.

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Vidéo : Retraite : comment éviter le piège de la constitution du dossier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.