104 000 demandeurs d'emploi de plus devraient s'inscrire sur les listes du Pôle emploi en 2015, selon les dernières prévisions financières de l'Unédic, publiées vendredi.  
©AFP

L’inversion de la courbe du chômage ne devrait pas être non plus pour 2015. Dans ses dernières prévisions financières, publiées vendredi, l’Unédic prévoit une nouvelle aggravation du chômage, avec 104 000 demandeurs d’emploi sans aucune activité supplémentaires cette année.

Fin 2015, le nombre de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) s’établirait ainsi à 3,6 millions de personnes, contre un peu moins de 3,5 millions en ce moment. "En comptant les chômeurs ayant une activité réduite (catégories B et C), le nombre d’inscrits à Pôle emploi pourrait grimper de 5,2 à près de 5,4 millions de personnes", précise Le Monde.

A lire aussi -Pôle emploi : les chômeurs "sortants" n’en retrouvent pas pour autant un emploi 

25,9 milliards de dette pour l’assurance chômage

Une hausse du chômage qui devrait un peu plus dégrader le déficit du régime, qui atteindrait 4,4 milliards d’euros en 2015, contre 3,9 milliards en 2014. Des prévisions identiques à celles de l’Insee, publiées en décembre dernier, qui prévoient un taux de chômage de 10,3% de la population active métropolitaine. Un taux qui était de 9,9% au troisième trimestre 2014, selon l’Insee.

Toujours selon l’Unédic, fin 2015, la dette de l'assurance chômage devrait quant à elle grimper à 25,9 milliards d'euros.

En vidéo sur le même thème : Pôle emploi va demander un nouvel effort aux chômeurs 

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.