Les scores du premier tour sont tombés et avec eux leur lot de coups de théâtre et revirements. Aperçu des résultats de ce premier scrutin dans les grandes villes de France qu'il fallait scruter.
©AFPAFP

Paris: NKM ferait mentir les sondages

Résultats : Pourtant donnée favorite, Anne Hidalgo serait devancée par sa rivale Nathalie Kosciusko-Morizet. La candidate de l'opposition serait en effet en tête avec 35,64% des suffrages, contre 34,40% pour la socialiste Anne Hidalgo, lors du premier tour des municipales. L'ancienne ministre est cependant battue dans son arrondissement, le 14e, avec 33,10 % des voix contre 37,89 % pour la liste socialiste menée par Catherine Petit. Le gain de cet arrondissement est indispensable à la victoire de l'UMP en raison des particularités du scrutin parisien.

Contexte : La capitale est le théâtre d’un duel entre deux femmes : Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP). L’enjeu est de taille pour la candidate de l’opposition qui espère reprendre Paris, aux mains des socialistes depuis 2001.

Marseille (Bouches-du-Rhône): le FN et le PS au coude-à-coude

Résultats : Selon les premières estimations, l’UMP serait en tête dans la cité Phocéenne avec 37,6% des voix, contre 23,16% pour le FN et 20,7% pour le PS. Une grosse déception pour la majorité qui arrive derrière le Front National.

Contexte : A Marseille, le candidat socialiste Patrick Mennucci espère déloger Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de la ville depuis dix-huit ans (1995).

Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) : Steeve Briois élu dès le premier tour

Résultats : Alors que les sondages lui donnait 46%, voire 47% des voix, Steeve Briois est donné vainqueur à Hénin-Beaumont dès le premier tour avec 50,26% des suffrages.

Contexte : Le Front National rêvait de l’emporter dans cette commune située à une trentaine de kilomètres de Lille et dont il a fait son fief.

Strasbourg (Alsace): petit avantage de la droite

Résultats : Selon les premières estimations, Fabienne Keller (UMP) arriverait en tête du premier tour avec 32,4% des suffrages, contre 31,4% pour son rival PS, le maire sortant Roland Ries. Avec 10,8% des voix, le FN représenté par Jean-Luc Schaffhauser serait en mesure de se maintenir au second tour, selon une estimation Ispos-Steria. 

Contexte : A Strasbourg, la tendance est très serrée. Les derniers sondages donnaient en effet le maire sortant PS Roland Ries et la candidate UMP Fabienne Keller tous les deux crédités de 50% des suffrages.

Bordeaux (Gironde) : réélection triomphale pour Juppé

Résultats : Alain Juppé a gagné son pari et de remporter un nouveau mandat à Bordeaux dès le premier tour. Le maire sortant récolte en effet un score largement au-dessus de la majorité avec 60,95% des voix, contre 22,5% pour son rival, Vincent Feltesse. En 2008, l'ancien ministre avait obtenu 56% des suffrages.

Contexte : Alors que son rival Vincent Feltesse s’est avoué vaincu dès le mois de février, le maire sortant de Bordeaux, Alain Juppé, partait archi-favori. Maire de la ville depuis 1995, il a toujours été réélu dès le premier tour.

Lille (Nord) : Martine Aubry arrive en tête

Résultats : A lile Martine Aubry est en tête au premier tour avec 34,8% des suffrages, contre 22,7% pour son rival UMP, René Lecerf. La candidate socialiste se place en première position mais enregiste un moins bon score qu'en 2008 où elle avait obtenu 46% des voix.

Contexte : Alors qu’elle brigue un troisième mandat dans son fief de Lille, Martine Aubry partait favorite et ce, malgré ses alliés communistes qui ont décidé de faire bande à part pour la première fois cette année.

Lyon (Rhône),

Résultats : Le maire sortat Gérard Collomb, élu au premier tour en 2008, ne remporte aucun arrondissement mais reste favori pour le deuxième tour. Récoltant 35,8 % des voix contre 30,5 % pour son concurrent UMP-UDI Michel Havard, Gérad Collomb accuse notamment la percée du FN dans sa ville qui se situe au dessus des 10% dans sept arrondissements sur dix.

Contexte : En place depuis 2001, le maire sortant PS Gérard Collomb reste favori pour remporter un troisième mandat.

Reims (Marne) : finalement, la droite l’emporterait

Résultats : Selon les premières estimations Ipsos/Steria réalisées pour France Télévisions, Radio France, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat, ce premier tour serait davantage favorable à la droite. L'UMP Arnaud Robinet (39,3%) devancerait en effet la socialiste Adeline Hazan (38,4%). Le FN Roger Paris se serait, quant à lui, qualifié pour le second tour avec 16,1% des suffrages.

Contexte : Après avoir une première fois donné le candidat de droite Arnaud Robinet gagnant face à la maire sortante PS Adeline Hazan, les sondages ont ensuite donné une tendance complètement inversée. Le score du premier tour est donc très attendu pour savoir si celle-ci demeurera ou bien sera, une fois encore, changée.

Nancy (Meurthe-et-Moselle) resterait au centre-droit

Résultats : Selon TNS Sofres, Nancy ne basculerait pas à gauche. Le candidat UDI-UMP-MoDem, Laurent Hénart y arriverait en tête avec 41,4% des voix contre 34,8% pour le candidat PS-PC-EELV-PRG, Mathieu Klein.

Contexte : Ancrée au centre-droit depuis 30 ans, Nancy était pressentie pour être le théâtre de l’une des rares bascules en faveur de la gauche lors de ces élections municipales.

Avignon (Vaucluse) : le FN l’emporterait avec 29,4%

Résultats : Surprise à Avignon où, selon les premières estimations, le candidat FN Philippe Lottiaux arriverait en tête avec 29,4%. Le frontiste devancerait ainsi la candidate socialiste Cécile Helle.

Contexte : Avignon faisait partie des quelques communes qui pouvaient opérer un virage à gauche, selon les derniers sondages.

 Vidéo sur le même thème : Copé veut adresser "un carton rouge" à François Hollande

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Incroyable : un zèbre à pois découvert au Kenya !