Dans une interview accordée au Parisien, Jean-Marie Le Pen dresse le bilan "globalement négatif" de Nicolas Sarkozy et évoque Jean-Luc Mélenchon. Avec lequel il n'est pas plus tendre. Extraits.

© maxppp"Je pense que Nicolas Sarkozy sera battu" répond tout de go le président d'honneur du FN aux journalistes du Parisien qui l'interrogent à ce sujet. Quant à François Hollande, il se révèle être pour Jean-Marie Le Pen "un candidat de remplacement très convenable et bon orateur".

Sur Jean-Luc Mélenchon, actuellement poussé dans les sondages, Le Pen  déclare : " Après avoir été un élu assez effacé, il a brusquement le démon de midi. Il se révèle en leader révolutionnaire… de façade! Il a été sénateur pendant vingt ans et n’a pas fait trembler le Sénat par ses éclats révolutionnaires. (…) C’est le cache-sexe du Parti communiste. Je l’appelle merluchon, un petit merlu, qui est le chef de l’équipe des requins qui suivent derrière."

Enfin, l'ex-leader du Front National revient sur le bilan de Nicolas Sarkozy : "Il a ouvert les frontières comme jamais, il a été le champion du chômage et du déficit dans tous les domaines. Comme disait Georges (Marchais), c’est un bilan globalement négatif." 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.