Interrogé sur l’affaire du testament de Johnny, l’homme d’affaires atteint d’un cancer de l’estomac s’est exprimé concernant l’héritage qu’il envisage de transmettre à ses enfants.

C’est ce qui s’appelle remettre les points sur les "i". Dans un entretien-fleuve accordé au Point jeudi 8 mars, Bernard Tapie s’est, une fois n’est pas coutume, livré sans esquive sur des sujets tels que la maladie, la mort, ses affaires, ses regrets, ses coups de gueule, l’argent ou encore la politique. Un engagement qu’il avait pris peu de temps avant Noël, indique le magazine, et qu’il a tenu après deux mois de chimiothérapie et une lourde opération.

Publicité
Publicité

'Incapable de déshériter" ses enfants

A la question du Point portant sur l’héritage de Johnny Hallyday, Bernard Tapie a clairement répondu : "De grâce, je ne connais rien de cette affaire, à part ce que j’entends ou lis dans les médias, et c’est insuffisant pour que je fasse des commentaires".

Pour autant, l’homme d’affaires a, tout de même, tenu à préciser une chose concernant l’héritage qu’il souhaite transmettre ses enfants. A savoir Sophie et Laurent qu’il a eu avec sa femme Dominique ainsi que deux autres enfants, fruits d’une précédente union. "J’aime tellement mes gosses que je serais incapable de les déshériter. Nos enfants sont la plus belle chose que la vie nous ait permis d’avoir avec Dominique".

Un parti pris qui s’avère, vous l’aurez compris, à l’exact opposé de celui pour lequel Johnny Hallyday avait opté.

En vidéo - Bernard Tapie opéré : son fils donne de ses nouvelles