Le gouvernement vient de recevoir un rapport proposant de rémunérer les particuliers qui accèpteraient de consommer moins d'électricité lors des pic de pollution et des tensions des réseaux électriques... Tous les détails avec Planet.fr.
© AFPAFP

© AFPRTE, le Réseau de transport d'électricité filiale d'EDF, en charge de la gestion des réseaux, a remis ce mercredi au gouvernement un rapport concernant les nouvelles règles du marché de l'électricité. Et l'une des nouvelles règles serait celle de l'"effacement", qui consiste à rémunérer les particuliers qui accepteraient de réduire ou totalement arrêter leur consommation d'électricité pendant les pics de consommation.

Cette technique devrait s'installer progressivement dès 2015, pour une "mise en oeuvre lors de l'hiver 2016-2017", comme l'a expliqué au Parisien un porte-parole de RTE. Selon le Réseau de transport d'électricité, l'atout majeur de l'effacement que qu'"il permet d'éviter de solliciter des capacités de prodution supplémentaire lorsqu'il existe des tensions fortes sur l'équilibre offre-demande, c'est-à-dire précisément lorsque celles-ci sont les plus chères".

Un boîtier sur le compteur pour contrôler à distance les appareilsCette méthode a déjà été expérimentée en Ile-de-France lors de gros pics de consommation en hiver. Il s'agit tout simplement pour les clients intéressés d'installer un boîtier sur le compteur afin de pouvoir commander les appareils à distance. Ils pourront ainsi économiser sur leur facture, et éventuellement recevoir de l'argent. Les règles exactes de fonctionnement et de rémunération ne sont pas encore connues.

Au final, cela devrait permettre aux foyers intéressés d'économiser entre 10 et 15% par an sur leurs factures et de récupérer une somme fixée sur un barème dépendant du contrat d'origine avec l'opérateur. Cela dépendra aussi des heures auxquelles l'électricité sera cédée... Soit au total quelques dizaines d'euros dans la poche des particuliers.

Investissez dans une Location Meublé Non Professionnel (LMNP) et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.